"Les émeutes à Liège

17/03/2021

Vanessa Matz (cdH): Monsieur le président, madame la ministre, en tant qu'habitante de la principauté de Liège et originaire de cette ville par mes parents, j'ai été particulièrement choquée de voir des lieux connus, habituellement fréquentés, envahis par des émeutiers dont la seule volonté était de casser, de piller et de jeter le trouble.

Ce samedi 13 mars, une manifestation qui devait être pacifique a eu lieu dans le centre de Liège, à la place Saint-Lambert. Mais 200 à 300 émeutiers se sont infiltrés dans le cortège, et la situation a vite dégénéré.

Christian Beaupère, chef de corps de la police de Liège, parle de bandes criminelles organisées au sens pénal du terme, avec un déplacement rapide, une grande agressivité, des jets de pavés à l'adresse des services de l'ordre, des bris de vitre, le pillage de magasins. Le déplacement extrêmement rapide de ces bandes a nécessité le déplacement également rapide de la police.

Comme on a pu le constater sur les images diffusées sur les chaînes de télévision, la police a rapidement été dépassée. On dénombre un nombre important de blessés au sein de nos forces de l'ordre: 38 policiers blessés dont 9 emmenés à l'hôpital, l'un d'entre eux y séjournant toujours, il y a quelques jours. Outre ces 9 blessés, un policier a eu une clavicule fracturée. Par contre, à ce jour, les hôpitaux liégeois n'ont pas fait état de blessés parmi les manifestants ou les badauds.

Ces comportements ne peuvent pas rester impunis. Je note que dix arrestations dont six arrestations judiciaires ont eu lieu pendant les affrontements. Il s'agit notamment de trois Liégeois. Les autres proviennent de la région liégeoise. En outre, 20 jeunes Bruxellois ont été repérés parmi les émeutiers. Il faut que ces derniers soient recherchés afin que la justice fasse son travail.

Les services de police doivent pouvoir bénéficier des effectifs suffisants et du matériel adéquat pour faire face à de tels événements. D'après mes sources, les services policiers étaient répartis comme suit: 120 policiers de la police locale étaient initialement mobilisés avec une arroseuse de la police fédérale, 50 policiers de la police locale ont été rappelés en renfort, quand la situation a dégénéré, 80 policiers de la police fédérale de Bruxelles ont également été appelés en renfort. Au total, 250 policiers ont dû faire face à 300 casseurs.

Madame la ministre, confirmez-vous ces chiffres?

  • Estimez-vous le nombre de policiers mobilisés suffisant?
  • Par ailleurs, la police locale n'a pu obtenir qu'une seule arroseuse alors qu'elle en avait demandé deux.
  • Pourquoi la police fédérale n'a-t-elle pas pu fournir le matériel sollicité?
  • Les émeutiers se sont réunis très rapidement, grâce à une synchronisation via un système de messagerie électronique qui échapperait encore au contrôle de la police.
  • Quelles sont les mesures que la police envisage de prendre pour rattraper son retard en la matière et pour faire face à de tels rassemblements pour ainsi dire instantanés?
  • On sait qu'ils ont utilisé des messageries dans d'autres manifestations violentes. Il y a peu, notre police a d'ailleurs démantelé d'importants réseaux de criminalité organisée, notamment un réseau de messagerie cryptée. On me signale également que le personnel de la police locale n'a pas pu utiliser de gaz lacrymogène, faute de formation.
  • Cela signifie que les 170 policiers locaux ont dû attendre le renfort de la police fédérale pour l'utilisation de gaz lacrymogène.
  • Pour quelle raison cette formation n'a-t-elle pas encore été dispensée?
  • De manière générale, quelles nouvelles formations sont-elles envisagées pour notre police pour faire face à ce genre d'événements?

J'insiste sur la réaction immédiate que nous devons avoir face à ces émeutiers, ces casseurs, ceux qui ont jeté le trouble et qui ternissent l'image du message pacifique qui avait été dispensé à Liège lors de la manifestation.

Minister Annelies Verlinden: Mijnheer de voorzitter, collega's, voor ik de concrete vragen zal beantwoorden, neem ik graag wat tijd voor een algemene reflectie over de incidenten. Respect groeit, als het van twee kanten kan komen.

De gebeurtenissen in Luik en eerder die in Brussel, die in de Panoreportage te zien waren, hebben mij triestig gemaakt, maar niet ontmoedigd, triestig omdat ik een irrationeel conflict zie ontaarden, triestig omdat er geen kant en-klare oplossingen zijn die ervoor kunnen zorgen dat ze zich niet meer herhalen. Overigens heb ik ook van u, mijnheer Boukili, geen kant-en klare oplossing.

Maar dat ontmoedigt mij niet. Ik meen dat wij met zijn allen moeten nadenken hoe wij dat soort incidenten kunnen voorkomen. Ik ben dan ook vastberaden hiermee verder aan de slag te gaan. Ik meen dat wij daarbij moeten inzetten op verschillende dimensies.

Plusieurs villes travaillent déjà sur des projets visant à améliorer les relations entre la police et les jeunes, mais il s'agit d'un processus sur le long terme.

Des travaux portent sur la formation permanente de la police: la gestion des foules, la formation psychologique et sociale, l'aperçu des processus sur les réseaux sociaux et une politique d'intégrité transparente. Les attentes vis-à-vis de la police sont, à juste titre, élevées.

Maar we zullen nog meer moeten doen. We hebben de voorbije maanden en jaren vastgesteld dat er new ways of protesting zijn, manieren om zich op een andere wijze te organiseren. De politie moet daarop inspelen. We zullen inderdaad nog meer moeten doen, want als we beter kunnen begrijpen waarom politiewerk verstoord wordt, waarom mensen zich verzetten tegen politieoptreden, waarom dat tot een handgemeen leidt of zelfs uitmondt in rellen, kunnen we ook doeltreffender ingrijpen.

We moeten dus de nodige analyses blijven maken. Om een beter inzicht te krijgen en de juiste maatregelen te nemen, hebben we meer wetenschappelijk onderzoek en uitwisseling van good practices nodig. Respect en vertrouwen herwinnen langs beide zijden is ook een attitude, die cruciaal is om het probleem op te lossen.

Manifestanten moeten begrijpen dat de politie haar werk doet en de politie moet begrijpen dat manifestanten uitdrukking willen geven aan hun democratische rechten.

La police, les manifestants ainsi que le gouvernement doivent être conscients du fait que les manifestations autorisées sont trop souvent détournées par des émeutiers, des casseurs et des gens qui cherchent à provoquer et à détruire. Nous ne tolérerons pas cela.

C'est pourquoi la police est déployée pour prévenir ou limiter les émeutes et le vandalisme. La police doit protéger à la fois l'espace public et la propriété privée. En période de pandémie, le suivi des mesures corona s'ajoute à ces tâches. La police a en effet le monopole du recours à la force, mais cela doit toujours être nécessaire et proportionné.

Dat lukt niet altijd. Dat is duidelijk. Het bleek ook uit de beelden. Laten we echter denken in oplossingen en niet in gratuite veroordelingen. Wij kennen immers niet alle omstandigheden en zijn zeker in de eerste uren en dagen niet exact op de hoogte van wat ten grondslag van een confrontatie lag.

Als ik zeg dat het respect van beide kanten moet komen, dan zal dat een inspanning vragen van alle partijen. Wij zullen nooit aanvaarden dat enkelingen in het korps of sommige burgers in de samenleving de normale en te verwachten omgangsvormen niet aanvaarden en bewust of met opzet het wederzijdse respect verstoren.

Ik ben ervan overtuigd dat het thema nog op onze agenda zal komen, maar ik laat mij niet ontmoedigen. Samen met u maak ik er graag en met veel overtuiging werk van om het tij te keren.

L'intervention du 8 mars à laquelle vous faites référence dans votre question fait l'objet d'une enquête judiciaire. Il ne m'appartient donc pas de commenter ce dossier. Néanmoins, il ressort des informations en ma possession qu'un dossier est également ouvert au sein du service de contrôle interne de la zone de police.

Je tiens d'abord à souligner que les faits qui se sont déroulés le samedi 13 mars sont inacceptables. Mon soutien va aux policiers blessés lors de cette intervention et aux commerçants victimes des dégâts et des vols.

En ce qui concerne le contexte de la manifestation et les incidents qui s'en sont suivis, je tiens à distinguer les trois rassemblements annoncés qui se sont déroulés de manière pacifique et l'action de groupement d'individus venus se greffer à l'une d'entre elles. En effet, ce samedi 13 mars, beaucoup de monde était rassemblé au centre-ville, notamment en raison de l'appel à la solidarité du mouvement Still standing for culture et des secteurs de l'horeca et de l'événementiel.

Als gevolg van de arrestatie van een dame van Afrikaanse origine werd een oproep gedaan om zich te verzamelen in het kader van de Black Lives Matterbeweging. De samenkomst startte om 14.15 uur op een serene manier, maar omstreeks 14.40 uur werden plots projectielen gegooid door een groep luidruchtige jongeren. Een motard van de politie werd geviseerd door een twintigtal agressievelingen.

Die groep is snel uitgebreid tot een groep van 200 à 300 personen, die zich verplaatsten en zich goed hadden georganiseerd. Dat verklaart ook de schade in diverse wijken van het centrum. De politiezone van Luik heeft snel versterking opgeroepen en ook onmiddellijk gekregen van de federale eenheden met twee sproeiwagens en twee pelotons van elk twintig politiemensen.

Intern werd ook versterking opgeroepen en er werd spoedig ingespeeld op de nieuwe en onverwacht ontstane toestand.

Les policiers sont restés quatre heures durant dans des positions très difficiles, notamment place Saint-Lambert, afin d'empêcher la commission de nouveaux dégâts et d'assurer la protection de nombreux badauds qui s'étaient réfugiés dans les galeries du centre commercial.

Une communication B-Alert fut également activée par le bourgmestre en vue d'ordonner la fermeture immédiate des magasins visés. S'agissant de l'analyse de risque faite par la zone de police, il a été tenu compte des informations disponibles. Elle se doit d'être dynamique en raison des réseaux sociaux qui facilitent une mobilisation très rapide ainsi que la formation de rassemblements spontanés.

En effet, le recours à ces médias a transformé le style et la forme de nombreux rassemblements. Ceux-ci sont plus spontanés et réunissent plus de participants ou sont organisés à la suite d'événements fortement chargés d'émotion.

En conséquence, la police doit adapter son approche en matière de préparation de gestion de ces nouvelles formes de protestation, que ce soit sur le plan de la collecte d'informations que de l'analyse de risque, mais aussi de la formation aux techniques et tactiques policières.

C'est pourquoi, devant ce phénomène croissant des réseaux sociaux et les nouvelles formes de protestation qui ont émergé ces dernières années, j'ai demandé à la police fédérale, en collaboration avec la police locale de Bruxelles-Capitale-Ixelles, d'élaborer une nouvelle approche policière.

Ik heb in dat kader ook een nationale werkgroep opgericht, voorgezeten door zowel de federale politie als de lokale politie van Brussel Hoofdstad Elsene. Ik houd er ook rekening mee de groep uit te breiden met vertegenwoordigers van de grote zones zoals Luik, die ook getroffen worden door dat type agressie.

Ceci afin d'améliorer la récolte d'informations et d'adapter aussi les formations et techniques policières face à ce type d'événements. Demain, je me rendrai à Liège afin d'aborder les incidents et les initiatives communes qui peuvent être prises avec la police de Liège pour élaborer cette nouvelle approche. J'ai déjà eu l'occasion cette semaine de m'entretenir téléphoniquement avec le bourgmestre de Liège à cet effet. Je rencontrerai le bourgmestre et le chef de corps de Liège afin de discuter des initiatives communes que nous pouvons prendre en ce sens.

Les forces qui étaient mobilisées étaient initialement composées de deux pelotons organiques et d'une arroseuse. Du personnel en civil pour le recueil de renseignements était aussi prévu. Comme je l'ai déjà dit, ce dispositif a rapidement été renforcé à la demande de la zone de police de Liège par une arroseuse supplémentaire ainsi que par deux pelotons de la police fédérale.

Au total, dix arrestations judiciaires ont été immédiatement effectuées. Ainsi, quatre mineurs et six majeurs ont été déférés devant le parquet de Liège. Deux mandats d'arrêt ont été délivrés à charge de deux majeurs pour vol avec effraction et un mineur a été placé en centre fermé. Pour plus de détails concernant le suivi judiciaire qui sera donné à ce dossier, je vous invite à vous adresser à mon collègue de la Justice. L'enquête judiciaire se poursuit afin d'identifier d'autres auteurs des faits commis ce samedi.

Ainsi, une cellule composée de trois inspecteurs principaux et de quinze inspecteurs a été constituée afin d'analyser l'important matériel photo et vidéo recueilli. Les particuliers sont également invités à poster leurs images. Une collaboration étroite avec la zone de police de Bruxelles notamment est entamée.

À l'heure actuelle, rien ne permet d'affirmer que les émeutiers sont en lien avec la manifestation Black Lives Matter. Une enquête est en cours. Des arrestations surviendront probablement. Vingt-quatre procès-verbaux ont été rédigés à ce jour par la cellule. D'autres suivront.

Er werden 36 politieagenten slachtoffer van slagen en verwondingen of van gegooide projectielen, 9 onder hen kregen verzorging in het ziekenhuis en 1 politieagent is in observatie gebleven, maar heeft intussen het ziekenhuis verlaten. De politie van Luik laat mij weten dat er momenteel 16 personen arbeidsongeschikt zijn. De langste periode van inactiviteit is tot 28 maart eerstkomend. De stad Luik heeft al aangekondigd zich burgerlijke partij te zullen stellen voor de slachtoffers die deel uitmaken van de politie van Luik. Wij zullen ook de nodige stappen zetten voor de leden van de federale politie.

Vanessa Matz (cdH): Madame la ministre, il n'y a aucun doute à avoir sur le fait qu'il faut un soutien total à la police dans ces moments extrêmement compliqués. Il n'y a aucun doute non plus sur la responsabilité d'un tel saccage: un groupe de jeunes qui a profité de cet événement.

Vous héritez d'un passé qui a vidé en partie la police fédérale de sa substance. Nous en avons déjà discuté avec vous et avec votre prédécesseur, elle n'est plus en mesure d'assurer son rôle d'appui aux polices locales. C'est dans ce cadre que nous menons des auditions pour renforcer les polices locales par rapport à une norme de financement nouvelle.

Vous avez pris cet engagement au sein de l'accord Vivaldi mais il reste des problèmes en termes de matériel, de formation, d'effectifs, de missions spécifiques. Avant vous, un ministre de l'Intérieur a vidé de sa substance une série de services de police au niveau de la police fédérale et la capacité fédérale est très compliquée à avoir, surtout dans une période où on lui demande d'effectuer de multiples tâches.

Il faut pouvoir dire que, si la responsabilité première reste dans le chef des émeutiers, les policiers de terrain, paient un certain nombre de pots cassés de ces économies faites sur leur dos. Vous avez mentionné l'importance de la détection sur les réseaux sociaux. Ici, il s'agit d'un mode de communication crypté.

C'est beaucoup plus compliqué que sur un réseau social et cela amène forcément une technicité pointue. Vous vous êtes engagée à modaliser et adapter la formation des policiers, c'est essentiel. Nous soulignons votre volontarisme sur cette question.

Nous espérons qu'il y aura des sanctions car dès lors qu'on identifie les fauteurs de trouble, on ne jette pas l'opprobre sur l'ensemble d'une jeunesse. Il en va de même en cas de violences policières: quand on identifie les policiers qui en sont coupables, on ne jette pas l'opprobre sur l'ensemble de la police.

C'est très important de pouvoir cibler les responsables de ces troubles!

Article en ligne RTBF

16/06/2021

conditions de travail des médecins généralistes dans les établissements pénitentiaires

16/06/2021

Refus d'un enregistrement de dépôt de plainte au commissariat de Ninove

09/06/2021

CSI, le comité de sécurité de l’information

09/06/2021

Le "suicide forcé" à la suite de faits de harcèlement

18/05/2021

L'enregistrement des statuts d'une ASBL au tribunal de commerce de Bruxelles

31/03/2021

Les garanties bancaires et la prise de risque du secteur bancaire

23/03/2021

Le remboursement des médicaments contre la Migraine

17/03/2021

"Les émeutes à Liège

17/03/2021

"Le groupe de travail d’experts chargé de la nouvelle loi de financement des zones de police

23/02/2021

Le pillage du monument grec du Mémorial Interalliés de Cointe