Question orale au ministre de la Justice relative à la cybercriminalité raciale durant le confinement

06/05/2020

Monsieur Le Ministre,

Cette période de confinement accentue la présence d’un grand nombre de personnes connectées, cette situation s’accompagne malheureusement régulièrement de propos incitant à la haine, d’insultes, de propos racistes contraires à la loi.

Le collectif contre l’Islamophobie CCIB vient encore de dénoncer sur son compte twitter des faits graves de dérives racistes sur les réseaux sociaux.

Depuis le début du confinement, des publics cibles souvent par leurs origines ethniques sont victimes de stigmatisation, de discrimination, de violences même via les canaux numériques.

Monsieur le Ministre,

-          Des sanctions sont-elles prises à l’encontre des auteurs ?

-          De quels moyens supplémentaires la justice dispose-t-elle en cette période particulière afin de poursuivre les auteurs de cybercriminalité raciale avec une efficacité rapide ?

Je vous remercie.

Lire le compte rendu du débat d'actualité

23/02/2021

Le pillage du monument grec du Mémorial Interalliés de Cointe

23/02/2021

Le palais de justice de Liège

11/02/2021

La non-inscription du subside NAPAP dans le budget des zones de police et ses implications

10/02/2021

Question orale à la Ministre de l'Intérieur sur les violences intrafamiliales durant le confinement

14/01/2021

La délivrance des copies des dossiers classés sans suite

08/12/2020

Question à la Ministre de l'Intérieur et Réformes institutionnelles sur les défibrillateurs

08/12/2020

Vanessa Matz au ministre sur le remboursement des médicaments contre la migraine

02/12/2020

Question au Ministre Gilkinet relative aux vols de repositionnement entre les aéroports de Maastricht et de Liège-Bierset.

02/12/2020

Question au ministre de la justice sur L’appel de Monsieur Luc Hennart à s'insurger contre les mesures liées au coronavirus

10/11/2020

Question de Vanessa Matz à Annelies Verlinden Ministre de l'Intérieur et Réformes institutionnelles) sur Les violences intrafamiliales en période de COVID-19