Proposition de résolution relative au burnout

11/12/2019

La nécessité d’agir face au burnout.

S’attaquer aux modes d’organisation du travail pathogènes est essentiel.

Cependant, une stratégie globale doit être mise en place afin d’apporter une réponse adéquate et efficace et un accompagnement adapté à toutes les personnes confrontées à un moment au burnout.

Cette stratégie globale doit être fondée sur plusieurs piliers:

  • la prévention;
  • la reconnaissance, la prise en charge et l’accompagnement des personnes qui souffrent de burnout;
  • la réintégration des personnes ayant souffert de burnout sur le marché de l’emploi.

L’amélioration de la prévention pourrait être basée sur l’évaluation de l’impact et de l’effectivité de la législation

Pour la prévention primaire, secondaire et tertiaire du burnout, le CSS recommande par ailleurs d’agir principalement au niveau de l’organisation.

  • Pour la prévention et la détection précoce, le CSS recommande de revaloriser la fonction du médecin du travail afin qu’il puisse pleinement jouer son rôle concernant ces aspects. Il doit notamment y être mieux formé, mais aussi être plus facilement et directement accessible par les travailleurs.
  • Il faut aussi prévoir qu’une aide professionnelle adéquate puisse être apportée dès les premiers signes de souffrance (stress au travail par exemple).
  • Pour l’évaluation et l’accompagnement des personnes en burnout, le CSS recommande de s’assurer que les intervenants soient formés et disposent des compétences définies dans le profil de compétences. Pour cela, une certification d’ “intervenant burnout” pourrait être mise en place. La formation doit aussi prévoir un système d’accréditation qui tient compte de l’activité clinique par année. Ce domaine est en effet en pleine expansion et un intervenant qui ne rencontre que peu de cas risque de ne plus pouvoir offrir les meilleurs soins disponibles.
  • Par ailleurs, ces intervenants doivent être indépendants de l’employeur et des instances de contrôle, et ne devraient donc pas être issus du monde professionnel de la personne en burnout (par exemple, services de prévention).
  • Pour le diagnostic, pour lequel on ne dispose pas de critères établis ni d’instrument d’évaluation validé, le CSS recommande de développer un instrument de mesure valide et fiable, avec des scores de cut-off clairs. Cet instrument devrait permettre d’une part d’estimer la prévalence du burnout dans la population et d’autre part d’identifier les cas de burnout individuels. Il serait ainsi également possible d’identifier où il est nécessaire de développer des mesures de prévention secondaires.”
  • En cas d’accompagnement, l’intervenant doit viser à la fois la réduction des symptômes et la réintégration au travail. Pour cela, il doit pouvoir faire des recommandations à l’organisation en termes de prévention primaire, qui devraient devenir contraignantes.
  • Le CSS recommande également de prévoir unsuivi des trajets de soins, afin de pouvoir évaluer leur impact sur le retour au travail.
  • Au-delà de la formation des “intervenants burnout”, le CSS recommande de donner plus de place aux pathologies psychosociales dans les programmes de formation et dans le développement professionnel continu des professionnels de santé.
  • Certaines professions, comme les enseignants ou les infirmiers, qui sont particulièrement à risque de burnout, pourraient aussi profiter d’une attention particulière en la matière lors de leur formation.
  • La sensibilisation au bien-être, à la gestion du stress, aux autres méthodes de coping, et à un mode de vie sain pourrait également se faire dès l’enfance, notamment à l’école. Des campagnes d’information sur ces sujets peuvent également être faites pour le grand public.
  • Etant donné les différents acteurs impliqués, il serait utile de constituer une structure de coordination entre les différents domaines concernés (emploi, santé, sécurité sociale, recherche etc.) pour faciliter les collaborations et mettre en place des politiques cohérentes.”

Lire l'article Sudpresse du 5 novembre 2019

Lire ma proposition de résolution

17/01/2020

Proposition de résolution pour un renforcement de la protection civile

19/12/2019

Lutter contre les situations de “bill shock” à la suite de l’utilisation de certains services de télécommunication

18/12/2019

Proposition de loi organisant le financement des mesures de fin de carrière pour les membres de la police locale pour l’année 2020

11/12/2019

Proposition de résolution relative au burnout

05/12/2019

Proposition de résolution visant à une contribution fiscale juste des multinationales

03/12/2019

Proposition de loi visant le renforcement de la concertation interfédérale en matière de mobilité et l’établissement d’un Pacte interfédéral de mobilité

28/11/2019

Lutter contre les obsolescences programmée et prématurée et encourager la réparabilité

28/11/2019

Lutter contre le gaspillage, encourager les dons et la biodégradation

29/10/2019

Proposition de loi visant à protéger les victimes de violences intrafamiliales ou conjugales par le port d’un bracelet anti-rapprochement

14/10/2019

Proposition de loi Visant à lutter contre le gaspillage et à encourager les dons et la biodégradation