Pour une société apaisée et respectueuse

10/05/2019

Sécuriser chaque lieu pour une société conviviale

La sécurité est un droit humain fondamental. La sécurité des personnes et des biens doit faire l’objet d’une approche sur mesure selon les villes, les communes, les quartiers. Les priorités doivent être définies en fonction de chaque réalité.  Nous voulons une police fédérale et locale plus efficace et plus moderne pour un meilleur service au citoyen. Il faut adapter notre police aux nouvelles menaces et aux nouveaux besoins sociétaux en lui donnant les moyens de nous protéger.

Nos objectifs 

  • Renforcer la police fédérale et locale
  • Lutter efficacement contre le terrorisme et le radicalisme
  • Renforcer la politique belge en matière de cybersécurité et de lutte contre la cybercriminalité
  • Rendre notre société plus conviviale

Quelques mesures concrètes

  • Poursuivre le recrutement minimal de 1.400 policiers à temps-plein par an avec une priorité pour la police de proximité ;
  • Augmenter la dotation fédérale aux zones de police et revoir la répartition des policiers (norme KUL) pour mieux répondre aux besoins ;
  • Intensifier la coopération entre nos services de renseignements et la coopération internationale ;
  • Mettre en place un guichet unique à destination des victimes d’attentats et un fonds de garantie ;
  • Développer de nouvelles technologies d’alerte à la population, à côté de BE-Alert.

Découvrez l’intégralité de nos propositions ici !

Rendre Justice pour relever et réparer 

Inscrire des droits dans la loi, c’est bien, les faire respecter par un juge lorsqu’ils sont violés, c’est indispensable.  Sans cela, pas d’Etat de droit, pas de protection et donc pas de démocratie véritable. Au cdH, nous pensons qu’il est urgent de réinvestir dans une justice plus humaine, plus rapide et plus accessible. 

Lorsque la loi est violée, il faut que les auteurs soient poursuivis, jugés et sanctionnés rapidement par des magistrats indépendants et impartiaux disposant de moyens nécessaires pour assumer leur mission de manière efficace et humaine. Nous voulons rendre sens à la peine et moderniser notre système carcéral.

Nos objectifs 

  • Rendre une justice plus humaine et plus à l’écoute 
  • Rendre les décisions dans l’année dans un langage clair pour le justiciable
  • Améliorer l’accès à la justice 
  • Rendre sens à la sanction pénale (plus particulièrement la prison) pour protéger et réparer humainement 

Quelques mesures concrètes

  • Augmenter le budget de la justice de 500 millions € en 4 ans, pour l’organisation judiciaire, l’informatisation et l’aide juridique. La rénovation des lieux de justice et des prisons doit faire l’objet d’un programme d’investissement spécifique ; 
  • Inscrire enfin la justice dans la transition numérique et la digitalisation ;
  • Augmenter les plafonds de l’aide juridique de seconde ligne à 1500 euros pour un isolé, 1800 euros pour un couple et 200 euros en plus par enfant à charge. Simplifier la procédure ;
  • Remplir les cadres en personnel (tel que prévu par la loi) pour ensuite évaluer les besoins compte tenu de la réalité des causes à juger et des avancées technologiques ;
  • Promouvoir l’accès aux modes de règlement amiable des conflits familiaux par le financement de 5 séances de médiation ; 
  • Revoir l’échelle des peines et promouvoir les alternatives à la prison, et veiller à ce que la prison soit un outil de préparation à la réinsertion.

Découvrez l’intégralité de nos propositions ici !

Refonder les politiques d’asile et de migration

Le respect des droits fondamentaux guide notre vision de la politique d’asile et de migration. Au cdH, nous voulons renforcer les voies légales permettant de déterminer l’asile dans le pays d’origine ou sur les routes de l’exil afin d’éviter les violences et les abus dont sont victimes les réfugiés. Chaque réfugié présent en Belgique, quelle que soit sa décision de séjour, doit bénéficier de conditions d’accueil dignes : un toit, une alimentation, de l’hygiène, l’accès à des soins de base. La procédure d’asile doit être beaucoup plus rapide. Si le droit au séjour ne peut être octroyé, nous devons préparer le retour et la réintégration des migrants dans le pays d'origine.

Nos objectifs

  • Mener une politique humaine et efficace 
  • Garantir le droit de vivre en famille
  • Privilégier une politique migratoire maîtrisée
  • Accompagner l’intégration 

Quelques mesures concrètes

  • Renforcer les voies légales de migration en augmentant notamment notre effort en matière de réinstallation et de visas humanitaires ;
  • Privilégier l’intérêt supérieur de l’enfant dans toute décision les concernant, notamment dans le cadre des demandes d’asile et des procédures de retour ;
  • Mettre en place un système de parrainage permettant d’accueillir des demandeurs d’asile dans des familles domiciliées en Belgique pour faciliter leur intégration.
  • Accélérer le traitement des demandes d’asile, pour qu’elles soient traitées en trois mois maximum ;
  • Mettre en application l’interdiction de l’enfermement des enfants dans les centres fermés ;
  • Mettre en place une cérémonie d’accueil lors de l’acquisition de la nationalité belge
  • Créer un observatoire des conditions de retour vers les pays d’origine, chargé de veiller à ce qu’elles ne subissent aucun traitement inhumain ou dégradant.

Découvrez l’intégralité de nos propositions ici !

10/05/2019

Pour une société apaisée et respectueuse

10/05/2019

Pour des soins de santé accessible à tous

10/05/2019

Place aux citoyens

09/05/2019

Réussir la transition numérique

06/05/2019

Pour une mobilité durable

05/05/2019

Lutter contre l'individualisation, la solitude, la déshumanisation

30/04/2019

Pour une économie durable, solidaire et humaine

29/04/2019

Une transition énergétique et environnementale humainement soutenable

06/04/2019

Programme cdH 2019