Pour une économie durable, solidaire et humaine

30/04/2019

Valoriser le travail, équilibrer les contributions

Payer nos impôts, c’est contribuer à la prospérité commune en finançant les services essentiels comme l’éducation, la protection sociale ou la sécurité. Notre système fiscal est cependant injuste, trop complexe et manque d’efficacité. 
À cet égard, le combat contre la fraude et l’évasion fiscales doit s’intensifier, avec des moyens humains et matériels renforcés. Les contributions sur le travail doivent être diminuées et compensées par les contributions sur le capital. Une fiscalité environnementale doit être mise en place, en priorité par l’application d’une contribution sur les secteurs émetteurs de CO2, ainsi que par une juste taxe sur le kérosène des avions et le fuel des navires. L’impôt des sociétés doit être harmonisé au niveau européen afin de cesser la course au moins-disant fiscal qui pénalise tous les États.

Nos objectifs

  • Accroître le niveau de vie de chacun et en particulier de ceux qui travaillent 
  • Lutter activement contre la fraude fiscale 
  • Instaurer un système d’imposition dual pour plus d’équité et d’efficacité
  • Harmoniser l’impôt des sociétés au niveau européen

Quelques mesures concrètes

  • Relever la quotité exonérée d’impôt à 10.000 euros pour augmenter le revenu de tous ;
  • Augmenter le salaire net des bas et moyens salaires par une réduction des cotisations personnelles pour les salariés et par un crédit d’impôt pour les indépendants et les fonctionnaires ; 
  • Mettre en place un système d’imposition « miroir » ou dual, où les revenus du travail sont imposés de façon progressive et tous les revenus du patrimoine sont soumis au même taux d’imposition proportionnel pour éviter le recul des salaires dans la redistribution de la richesse nationale ; 
  • Instaurer une taxe sur le kérosène des avions ainsi que sur le fuel lourd des navires ;
  • Ajuster les droits de douane européens afin de garantir des normes aussi élevées pour les produits importés que pour les productions locales ;
  • Stopper la concurrence fiscale et protéger les PME en créant à l’impôt des sociétés un « serpent fiscal européen » qui détermine un taux maximal et minimal et une assiette commune consolidée. ;
  • Engager 500 agents supplémentaires dans les différents services publics en charge de lutter contre l’évasion et la fraude fiscales.

Découvrez l’intégralité de nos propositions ici !

Entreprendre pour une économie durable, solidaire et humaine

Entreprendre, c’est une forme de citoyenneté. Il n’y a pas de « petit » entrepreneur car on est toujours grand quand on entreprend ! Pour relever les défis du XXIème siècle (transition environnementale et énergétique, nouvelle mobilité, habitat durable, allongement de la vie, santé…), il faudra créer ou transformer de nombreuses entreprises et soutenir résolument les entrepreneurs. Il faudra également faciliter la transmission des entreprises existantes, renouveler le secteur de l’industrie, développer l’économie circulaire, susciter des projets dans le numérique et l’intelligence artificielle, explorer les gisements d’emplois nouveaux.

Nos objectifs 

  • Promouvoir une culture de la créativité et de la réalisation de projet 
  • Soutenir la création et la croissance des entreprises, favoriser l’accès et la transmission
  • Déployer l’économie circulaire
  • Insuffler une industrie durable et performante, actrice des transitions environnementale, sociale et numérique
  • Soutenir la diversité entrepreneuriale des associations et des coopératives
  • Soutenir le développement des commerces de proximité

Quelques mesures concrètes

  • Intégrer la pédagogie entrepreneuriale dans l’enseignement : stimulation des compétences telles que l’esprit d’équipe, la créativité ou la confiance en soi dès l’enseignement primaire ;
  • Soutenir les transitions vers l’entrepreneuriat via des crédits-temps pour les salariés et des allocations dégressives pour les chômeurs qui se lancent comme indépendants ;
  • Soutenir la croissance des entreprises, en les aidant à franchir les frontières ;
  • Déployer l’économie circulaire via une fiscalité incitative, en supprimant les freins règlementaires et en créant une demande de produits circulaires à travers les marchés publics ; 
  • Encourager la diversité entrepreneuriale en étendant les aides à la création d’ASBL, d’entreprises à profit social et de coopératives.

Découvrez l’intégralité de nos propositions ici !

S'épanouir au travail

Le monde du travail change. Au cdH, nous considérons comme essentiel de moderniser le droit du travail pour l’adapter aux évolutions sociales, technologiques et économiques. Notre objectif est de définir un nouvel équilibre entre les besoins légitimes des entreprises et le bien-être personnel des travailleurs. Cela passe par une meilleure conciliation des temps de vie, mais aussi par une réelle stratégie pour la formation tout au long de la vie des travailleurs.

Nos objectifs 

  • Redéfinir les protections offertes par le droit du travail afin de mieux prendre en considération les nouvelles formes de travail
  • Investir dans la formation de chacun et créer un véritable droit individuel à la formation
  • Favoriser la mobilité professionnelle, source d’épanouissement individuel et d’enrichissement collectif
  • Garantir la qualité de l’emploi et viser à mieux concilier les temps de vie

Quelques mesures concrètes

  • Poursuivre le rapprochement entre les régimes de sécurité sociale (indépendants, travailleurs salariés, fonctionnaires statutaires) ; 
  • Créer pour chaque travailleur un compte formation individuel qui l’accompagnera tout au long de son parcours professionnel ;
  • Octroyer un droit à la démission en permettant au salarié démissionnaire de bénéficier, sous conditions, d’allocations de chômage ;
  • Créer un droit au télétravail et un droit à la déconnexion;
  • Favoriser une meilleure modulation du temps de travail, notamment et permettant aux travailleurs de répartir leur temps plein sur quatre jours.

Découvrez l’intégralité de nos propositions ici !

Investir !

La Belgique souffre d’un manque d’investissements, tant publics que privés. Relancer les investissements est indispensable pour répondre aux besoins de notre société : en mobilité, digitalisation, justice, enseignement, recherche, énergie… La mise en place d’un plan interfédéral d’investissement doit être la priorité de la prochaine législature. 

Nos objectifs 

  • Mettre en place un Pacte Interfédéral d’Investissement 
  • Soutenir l’investissement privé
  • Relancer la recherche
  • Mieux valoriser les résultats de la recherche

Quelques mesures concrètes

  • Concrétiser et mettre en œuvre un plan interfédéral d’investissement, en incluant la justice, l’énergie et la recherche scientifique dans les domaines prioritaires ;
  • Adapter les contraintes budgétaires européennes pour stimuler les investissements dans l’ensemble de l’Union Européenne ;
  • Augmenter les budgets consacrés à la recherche ;
  • Renforcer la mise en réseau nationale et internationale de la recherche, notamment en renforçant les relations entre universités, secteurs public et privé.

Découvrez l’intégralité de nos propositions ici !

Permettre à tous d’accéder à l’emploi

La formation est au cœur de notre programme pour l’emploi, car les entreprises cherchent des travailleurs de plus en plus qualifiés. Pour les jeunes, nous misons sur la formation en alternance : apprendre son futur métier en entreprise tout en poursuivant sa scolarité. Il faut intensifier l’accompagnement des demandeurs d’emploi, tant les jeunes que les plus âgés, afin de faciliter leur insertion vers l’emploi. 

Nos objectifs

  • Accompagner chaque demandeur d’emploi
  • Faire de la formation en alternance une réelle filière d’excellence
  • Lutter contre les pièges à l’emploi
  • Favoriser la création d’emplois
  • Soutenir les emplois de proximité

Quelques mesures concrètes

  • Créer des filières d’excellence dans l’enseignement et la formation en alternance, alliant technologies de pointe et qualifications élevées, afin de créer un signal positif et un effet d’entraînement ;
  • Imposer, dans les marchés publics, l’engagement de jeunes qui suivent une formation en alternance ;
  • Renforcer la capacité du FOREM et d’Actiris d’accompagner chaque demandeur d’emploi de manière personnalisée, dès l’inscription de celui-ci, en tenant compte des aspirations de chacun, mais également de ses compétences et son expérience ;
  • Multiplier les formations professionnelles dans les secteurs menant à l’emploi, en particulier les métiers en pénurie et les compétences numériques ;
  • Augmenter le revenu net des travailleurs pour valoriser le travail et lutter contre les pièges à l’emploi ; 
  • Veiller à ce qu’un plan de formation et d’acquisition de compétences soit intégré aux aides à l’emploi ;
  • Développer une véritable politique de l’emploi de proximité, ambitieuse, inventive, qui permettrait aux moins qualifiés d’exercer des activités au service de la communauté, d’y trouver un épanouissement et des possibilités d’acquisition de compétences, par l’intermédiaire des ALE. 

Découvrez l’intégralité de nos propositions pour la Wallonie ici !

10/05/2019

Pour une société apaisée et respectueuse

10/05/2019

Pour des soins de santé accessible à tous

10/05/2019

Place aux citoyens

09/05/2019

Réussir la transition numérique

06/05/2019

Pour une mobilité durable

05/05/2019

Lutter contre l'individualisation, la solitude, la déshumanisation

30/04/2019

Pour une économie durable, solidaire et humaine

29/04/2019

Une transition énergétique et environnementale humainement soutenable

06/04/2019

Programme cdH 2019