Question au Ministre de l’Intérieur, Monsieur Jan Jambon, concernant la sécurité du site de Doel 4 et l’écartement de travailleurs

06/01/2015

Monsieur le Ministre,

Selon une lettre anonyme adressée à VTM, une trentaine de travailleurs , principalement des sous-traitants, de Doel ne peuvent plus entrer dans la centrale nucléaire. Il s’agirait de personnes présentes dans la salle des machines au moment où le réacteur 4 a été saboté au mois d’août dernier.

Electrabel et l’AFCN ont confirmé que des mesures de sécurité ont été prises et qu’elles ont un impact sur l’organisation du personnel, mais ne souhaitent pas donner plus de détails.

Monsieur le Ministre, pourriez-vous confirmer cette information ? Pourriez-vous nous informer sur l’état d’avancement de l’enquête ? Trouvez-vous sociétalement responsable d’avoir redémarré Doel 4 alors que le ou les suspects n’ont pas encore été appréhendés et qu’il s’agirait peut-être d’un acte pouvant être qualifié de terroriste ? La priorité ne devrait-elle pas être la sécurité et la sûreté nucléaire plutôt qu’à l’intérêt économique ?

Je vous remercie.

Pour obtenir la réponse du Ministre

06/01/2015

Question au Ministre de l’Intérieur, Monsieur Jan Jambon, concernant la sécurité du site de Doel 4 et l’écartement de travailleurs