Question à Monsieur Jan Jambon, Ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, concernant le nouveau Centre européen de contre-terrorisme

27/01/2016

Monsieur le Ministre,

Depuis les attentats de Charlie Hebdo et les attentats de Paris ce 13 novembre dernier, plusieurs voix ont dénoncé des défaillances dans le renseignement au niveau de la coopération européenne. Le directeur d'Europol, Rob Wainwright, a annoncé l'ouverture en janvier d'un nouveau centre de contre-terrorisme à La Haye. Selon ses propos, ce centre a pour but de « fournir au monde politique européen la plateforme dont ils ont besoin pour partager plus rapidement les informations et frapper les groupes terroristes ». Le but étant de créer des réunions de travail plus régulières entre les Etats.

Dans les objectifs cités, le rôle du centre est de « permettre de mieux surveiller les activités de l'Etat islamique et d'autres groupes sur internet et les réseaux sociaux, en particulier leur propagande et leurs méthodes de recrutement ». Mes questions sont les suivantes : De manière plus concrète, quelles sont les missions de ce Centre européen et comment va-t-il pouvoir aider les Etats dans la lutte contre le terrorisme ? Selon vous, quelles sont les missions qui doivent revenir au centre et comment la Belgique y collaborera-t-elle ? Ces sujets seront-t-ils abordés lors du sommet franco-belge du 1er février ?

Je vous remercie.

Pour obtenir la réponse du Ministre

13/02/2019

Question au Ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, M. Pieter De Crem, concernant la mise en place des conseils de police et des collèges des zones de secours

13/02/2019

Question au Ministre des Finances sur la fermeture du bâtiment du SPF Finances à Hannut

13/02/2019

Question au Ministre de l’Intérieur concernant le suivi des recommandation de Myria dans son dernier rapport annuel 2018

29/01/2019

Suppression des boîtes aux lettres rouges en province de Liège

23/01/2019

Question au ministre de la Justice sur "les rapports annuels sur le contentieux de la Belgique devant la Cour européenne des droits de l'homme et la création de l'institut des droits de l'homme"