Question à Madame la Ministre de la Santé, Madame Maggie de Block, à propos d’une campagne publicitaire menée par un groupe brassicole à Louvain-la-Neuve

13/01/2016

Madame la Ministre,

Je vous ai déjà interrogée au sujet d’une précédente campagne publicitaire menée par un groupe brassicole. C’était à l’occasion des 24h Vélo organisés à Louvain-La-Neuve. Ce groupe brassicole a organisé une nouvelle campagne publicitaire à destination des jeunes en leur offrant une « carte de vœux » et un cadeau (un pack de six bières gratuites) accompagné du slogan « notre première bonne résolution pour la nouvelle année : offrir plus de tournées ». Cette pratique me paraît tout à fait scandaleuse !

En matière de publicité sur l’alcool, l’autorégulation a largement montré ses limites. Cette nouvelle dérive en est encore un exemple frappant. Lors de ma précédente question en avril 2014, vous aviez répondu que votre administration avait introduit une plainte auprès du Jury d'Éthique Publicitaire et que ce dernier avait estimé que la campagne d'AB InBev ne constituait pas une infraction. Vous aviez également précisé que « la convention comporte plusieurs dispositions relatives à la publicité pour les mineurs. Je vais examiner avec mon administration si ces mesures sont suffisamment strictes ou s'il serait préférable de les développer. Néanmoins, je suis convaincue qu'une autorégulation efficace peut avoir lieu dans ce secteur. S'il apparaît qu'elle ne l'est pas suffisamment, de nouvelles initiatives réglementaires pourront être envisagées. La consommation nocive d'alcool a un impact substantiellement négatif sur notre santé, notre économie, la sécurité routière, etc. Ce problème est trop souvent sous-estimé, mais il mérite en effet qu'on lui accorde une juste attention – a fortiori lorsque des mineurs sont concernés ».

Madame la Ministre, mes questions sont les suivantes : - Comptez-vous réagir par rapport à la publicité à laquelle je fais référence ? Cette publicité ne viole-t-elle pas directement la Convention qui interdit explicitement de cibler les jeunes ? - Estimez-vous que l’autorégulation soit suffisamment efficace ? Si non, quelles initiatives réglementaires comptez-vous prendre, comme vous l’aviez indiqué précédemment ? - Comptez-vous évaluer et éventuellement revoir cette Convention ? Une telle évaluation dans un très bref délai me paraît indispensable.

D’une part, l’absence de représentants chargés des questions de Santé Publique parmi les signataires de la Convention est interpellante tant les enjeux de santé liés à l’alcool sont nombreux.

D’autre part, la publicité dont il est fait mention ici illustre bien le fait que cette Convention n’est pas suffisante, que l’autorégulation n’est pas suffisante. Il est temps d’agir !!!

Madame la Ministre, comptez-vous prendre des mesures législatives en matière de publicité relative à l’alcool ? - Enfin, plus globalement, nous pensons que la lutte contre la consommation excessive d’alcool doit se baser sur un plan national global qui impliquerait les différents niveaux de pouvoir et comprendrait des mesures variées (telles que sensibilisation, lutte contre l’alcool au volant, mesures relatives à la disponibilité de l’alcool, publicité, étiquetage des boissons alcoolisées et amélioration de la qualité des soins pour les personnes souffrant de problèmes liés à l’alcool). Il semblerait qu’un tel plan soit discuté en conférence interministérielle ? Est-ce exact ? Pourriez-vous nous donner des informations complémentaires sur ces discussions ?

Je vous remercie pour les réponses que vous apporterez à mes questions.

Pour obtenir la réponse de la Ministre

13/02/2019

Question au Ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, M. Pieter De Crem, concernant la mise en place des conseils de police et des collèges des zones de secours

13/02/2019

Question au Ministre des Finances sur la fermeture du bâtiment du SPF Finances à Hannut

13/02/2019

Question au Ministre de l’Intérieur concernant le suivi des recommandation de Myria dans son dernier rapport annuel 2018

29/01/2019

Suppression des boîtes aux lettres rouges en province de Liège

23/01/2019

Question au ministre de la Justice sur "les rapports annuels sur le contentieux de la Belgique devant la Cour européenne des droits de l'homme et la création de l'institut des droits de l'homme"