Question à Monsieur Jan Jambon, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, concernant la lutte contre la propagande et la mise en place d’une stratégie de contre-propagande

12/10/2015

Monsieur le Ministre,

La lutte contre la propagande terroriste est un phénomène complexe qu’il est impossible de gérer à l’échelon national. Il s’agit pourtant d’un canal de communication essentiel pour les mouvements djihadistes. La collaboration européenne s’est organisée dans la théorie, mais qu’en est-il réellement dans les faits ? Où en sommes-nous ? La Belgique s’est ainsi vu confié la lutte contre la propagande djihadiste sous la forme d’un Bureau de communication stratégique chargé de coordonner les campagnes nationales des Etats. Vous nous avez confirmé par voix de questions parlementaires, mais aussi par le biais de la presse, que ce Bureau était aujourd’hui formé et composé d’experts belges et britanniques, qui, nous le savons, sont bien plus avancés en la matière.

Plusieurs parlementaires vous ont déjà interrogé sur l’avancement de la lutte contre la propagande terroriste et le contre-discours sur les réseaux sociaux. Etant sur une thématique importante dans la problématique terroriste que nous connaissons, je me permets de revenir vers vous afin de connaître l’état d’avancée de ce dossier sensible et complexe, mais toutefois primordial.

Monsieur le Ministre, mes questions sont les suivantes :

- Alors que des contenus radicaux sont supprimés de la toile, il apparaît que les mailles du filet ne soient pas suffisamment serrées pour empêcher l’arrivée de nouveaux contenus. Nos jeunes restent, par conséquent, quotidiennement confrontés à des contenus extrêmes radicaux. Quels sont les moyens d’actions qui sont mis en place par le Gouvernement afin de continuer cette lutte contre la propagande islamiste ? Qu’en es-il au niveau du Bureau stratégique au niveau européen ?

- Où en sommes-nous au niveau du Bureau stratégique ? Les géants du web ont-ils enfin pu être rencontrés ? Dernièrement, vous n’étiez pas encore parvenu à entrer en contact avec Facebook et Google ? Qu’en est-il à l’heure actuelle ? En ce qui concerne la rencontre organisée avec Twitter, quelles en sont été les conclusions et peut-on aujourd’hui observer des résultats probants ?

- Enfin, vous faisiez état d’une volonté de concertation avec les Etats-Unis. Vous évoquiez cependant dans une réponse parlementaire une certaine réserve des Etats-Unis pour cette concertation, avez-vous réussi à détourner ces obstacles ? Une rencontre est-elle programmée ? Et si oui, quand ?

Monsieur le Ministre, nous ne doutons pas de votre implication dans ce dossier, mais compte tenu de son importance, nous espérons vivement que vous avanciez concrètement, résultats concrets à l’appui, dans les prochaines semaines. Nous n’hésiterons pas à revenir vers vous prochainement en fonction des informations que vous parviendrez à nous formuler ce jour.

Je vous remercie pour vos réponses.

Pour obtenir la réponse du Ministre

13/02/2019

Question au Ministre de l’Intérieur concernant le suivi des recommandation de Myria dans son dernier rapport annuel 2018

13/02/2019

Question au Ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, M. Pieter De Crem, concernant la mise en place des conseils de police et des collèges des zones de secours

13/02/2019

Question au Ministre des Finances sur la fermeture du bâtiment du SPF Finances à Hannut

29/01/2019

Suppression des boîtes aux lettres rouges en province de Liège

23/01/2019

Question au ministre de la Justice sur "la ratification du protocole n° 16 de la Convention européenne des droits de l'homme"