Question à Monsieur Johan Van Overtveldt, Ministre des Finances, sur la mise en œuvre de la taxe sur les transactions financières

09/12/2014

Monsieur le Ministre,

Suite à la réunion des ministres des Finances de la zone euro du lundi 8 décembre dernier, la presse a relayé l’information selon laquelle aucun accord n’aurait pu être trouvé sur la mise en place d’une taxe sur les transactions financières.

Lors de la présentation de votre note de politique générale, vous n’aviez pas caché votre scepticisme quant à la possibilité pour les pays engagés dans le processus de coopération renforcée d’arriver à un accord. Vous aviez même cité un pays sur les onze qui aurait manifesté sa volonté de se retirer.

Monsieur le Ministre,

- Confirmez-vous l’information selon laquelle aucun accord n’a été trouvé sur les modalités d’application d’une taxe sur les transactions financières ?

- Les 11 Etats-membres sont-ils encore tous favorables à la mise en place d’une telle taxe ?

- Quelle est la position défendue par la Belgique dans ce dossier ? Selon vous, quelles sont les transactions qui devraient être soumises à cette taxe ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Pour obtenir la réponse du Ministre

16/09/2016

Question à Madame Maggie de Block, Ministre de la santé publique, à propos du libre choix du prestataire par le patient

06/09/2016

Question au Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Monsieur Jan Jambon, concernant la mise en œuvre du plan canal

01/09/2016

Question à Monsieur François Bellot, Ministre de la Mobilité en charge de la sûreté aéroportuaire et de la sécurité aérienne, concernant les mesures de sécurité prises dans nos aéroports suite aux différents attentats terroristes perpétrés

06/07/2016

Question au Ministre de la Mobilité, Monsieur François Bellot, relative aux économies imposées à Infrabel et leur impact sur la réalisation du Masterplan ETCS

21/06/2016

Question à Monsieur Théo Francken, Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, concernant le respect des droits de l’enfant quel que soit son statut administratif