Question d'actualité au Ministre de la Justice, Monsieur Koen Geens, sur l'enquête autour de Salah Abdeslam

17/12/2015

Monsieur le président, chers collègues, Monsieur le Ministre,

Je ne vais pas vous dire que la situation est grave; je pense que vous en avez bien conscience. Il y a un chaos depuis hier avec des déclarations de toutes sortes. Cela ne contribue pas à la transparence, à l'État de droit et à la démocratie.

Depuis un mois, nous réclamions des réponses. Nous ne les avons pas. Et vous allez sur un plateau de télévision. Je me baserai sur vos déclarations, pas sur les extrapolations qui ont été faites autour du dossier. Tout d'abord, la Sûreté dit que "Salah Abdeslam était probablement dans cet immeuble". Vous dites "vraisemblablement". Et le parquet dit "pas du tout". Reconnaissez que ces déclarations contradictoires sont de nature à jeter la confusion!

Monsieur le Ministre, Salah Abdeslam était-il présent sur les lieux la nuit du 15 au 16 novembre? Pourquoi, alors que le doute est permis, n'exploite-t-on pas tous les outils juridiques existants pour pénétrer dans l'appartement avant cinq heures du matin? Des exceptions sont prévues, comme juriste vous le savez.

Pourquoi ne pas avoir fait boucler le quartier? Pouvez-vous nous rassurer sur le fait que Salah Abdeslam n'a pas filé alors qu'on attendait pour agir? Quatre-vingts personnes sont suivies. Comment se passe ce suivi? Nous sommes sans réponse depuis des semaines. Cet événement n'est pas à prendre à la légère. J'espère de tout cœur que vous allez clarifier la situation pour rompre absolument cette opacité et ce manque d'État de droit qui s'est instauré depuis hier dans les médias à cause de vous.

Je vous remercie.

Pour obtenir la réponse du Ministre 

13/12/2018

Séance Parlement Fédéral 13 décembre 2018 sur la grève de 48h des policiers

22/11/2018

Question d'actualité au Premier Ministre sur les revendications des gilets jaunes

08/11/2018

Question d'actualité au vice-premier ministre sur "le conflit social chez bpost"

18/10/2018

Question d’actualité au Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Monsieur Jan Jambon, sur "le malaise et l'absentéisme au sein de la police"

04/10/2018

Question Mme Vanessa Matz au vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, Jan Jambon sur "l'interpellation brutale de migrants et les violences policières"