Question d'actualité à Madame Jacqueline Galant, Ministre de la Mobilité, concernant la menace de nouveaux mouvements de grève à la SNCB

10/12/2015

Monsieur le Président, Madame la Ministre, Cher(e)s collègues,

La direction du groupe SNCB prend les travailleurs et les navetteurs en otage ! Le front commun syndical CSC-Transcom et CGSP Cheminots a déposé un préavis de grève de cinq jours en janvier : d’abord deux jours (les 6 et 7 janvier), puis trois (les 21, 22 et 23 janvier 2016).

« Nous n’avons pas d’autre choix que de créer un rapport de force dur » expliquent les syndicats qui assurent une cohésion totale, tant entre organisations qu’entre ailes linguistiques. C’était prévisible, les organisations représentant les travailleurs ont rejeté le projet de protocole social 2016-2018 et les mesures visant à assurer l’augmentation de la productivité des cheminots proposés par les directions du rail (SNCB et Infrabel) et leur filiale de ressources humaines (HR-Rail).

Ces mesures visent à augmenter la productivité des cheminots, base sociale du plan stratégique de la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant. Pour satisfaire les exigences de la ministre, les directions voudraient toucher à « l’emploi, à la sécurité des voyageurs et des travailleurs du rail, aux temps de travail et conditions de travail, à la flexibilité et aux congés. »

« Il n’y a aucune négociation sur ces matières. Les syndicats sont concertés, voire informés, mais le contenu des rencontres s’arrête à cela. Les employeurs du rail imposent leur vision, sans aucune écoute et veulent le passage en force de toutes ces mesures. »

Quant à l’absence de propositions alternatives, dénoncée par le patron de HR-Rail, Michel Bovy, lui-même ancien responsable syndical : « C’est un mensonge et on peut le prouver, réplique Isabelle Bertrand (CSC-Transcom).Les syndicats ont déposé une réécriture complète du protocole, avec des contre-propositions innovantes et mieux équilibrées. » Ayant respecté la procédure avant de lancer leur préavis, ce jeudi, les syndicats ne désespèrent pas d’une amélioration du dialogue lors des échanges de conciliation prévu dans le protocole de déclaration de grève. Actuellement, CCT 541 : prestation de travail et CCT 545 statut initial du travailleur mais pas de CCT sur l’ensemble des problématiques.

La CSC souhaite que l’on modifie la loi afin de permettre une CCT où les règles du jeu sont claires et tout le monde s’y plie. Cela permettrait une réelle négociation. Aujourd’hui, les syndicats et donc l’ensemble des travailleurs n’ont pas les moyens de négocier. La N-VA viendrait d’annoncer une proposition de loi visant à supprimer les deux CCT existantes. Il est inacceptable qu’un responsable de l’aiguillage doive travailler 12h d’affilées. Qu’un travailleur ayant des jours de récupération ne puisent les prendre, que l’on diminue le temps de repos des conducteurs qui est de 14h : c’est la sécurité des passagers qui est en jeu !

Dans votre note de politique générale, vous déclarez : « Je serai également attentive à ce que la négociation d’un nouvel accord social, en phase avec les grands principes de la réforme puisse aboutir. Il conviendra que chaque partie réalise, d’une part, les efforts nécessaires pour augmenter la productivité des deux entreprises publiques tout en garantissant, d’autre part, la survie à terme du système ferroviaire belge et un environnement de travail qui valorise le cheminot et reconnaisse le travail bien fait. En parallèle, les plans d’entreprise proposés par Infrabel et la SNCB devront garantir un objectif d’amélioration de la productivité globale de 4 % par an. Les bonnes pratiques étrangères que j’ai mises en exergue dans ma vision stratégique, devront être étudiées». Navetteurs.be a appelé les syndicats à la raison et a invité la direction de la SNCB et le monde politique à mettre en place dans les plus brefs délais une conciliation afin d’éviter l’exécution du préavis annoncé.

Je vous remercie. 

Pour obtenir la réponse de la Ministre

16/06/2016

Question d’actualité au Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Monsieur Jan Jambon, concernant l’éminence de nouvelles menaces terroristes

17/12/2015

Question d'actualité au Ministre de la Justice, Monsieur Koen Geens, sur l'enquête autour de Salah Abdeslam

10/12/2015

Question d'actualité à Madame Jacqueline Galant, Ministre de la Mobilité, concernant la menace de nouveaux mouvements de grève à la SNCB

29/10/2015

Question d’actualité à Monsieur le Premier Ministre, Monsieur Charles Michel, concernant les propos tenus par la Ministre de la Mobilité, Madame Jacqueline Galant, lors de la Commission de l’Infrastructure de ce mercredi 28 octobre dernier

16/07/2015

Question d’actualité à Monsieur Jan Jambon, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, concernant la demande des syndicats d’annuler le défilé des policiers le 21 juillet et sur l’existence d’un risque particulier pesant sur l’organisation