Carnets
de campagne

"Vivre plus longtemps et mieux, c’est possible !"

Le vieillissement de la population est une évidence et un constat devant lesquels nous ne pouvons rester les bras ballants.

Si vivre plus longtemps est chaque jour un miracle de la médecine et de la science et un bonheur pour les générations qui peuvent partager des expériences, nous ne pouvons faire l’autruche devant les coûts que cela va engendrer pour les pouvoirs publics, en pensions, soins de santé…

Au cdH, nous sommes prêts à répondre à ce formidable défi de l’allongement de la vie. Tout d’abord dans l’enrichissement que cet allongement du temps de la vie permet mais aussi parce que notre réforme fiscale prévoit des marges nécessaires pour faire face à ces coûts et qu’en plus de viser à réduire les charges sur le travail, elle s’inscrit dans la durée.

Au cdH, pour les personnes âgées, nous voulons privilégier le maintien à domicile avec un soutien et une aide si nécessaires. Actuellement, 20 % des personnes âgées se trouvent en maison de repos alors qu’elles présentent un faible niveau de dépendance.

La personne âgée peut, à un moment ou un autre, progressivement ou de manière subite, être confrontée à une perte d’autonomie plus ou moins forte.

La perte d’autonomie engendre des frais divers : que ce soit pour les soins de santé, les aides à la vie quotidienne, les aides familiales et ménagères, les services à domicile, l’aménagement du domicile, la maison de repos dans certains cas.

Pour nous, la création d’une assurance autonomie est indispensable. Elle vise à couvrir une série de services au même titre que les remboursements dans le cadre de l’assurance soins de santé. Créer une assurance-autonomie permet de soutenir les personnes âgées confrontées à une perte d’autonomie plus ou moins sévère, avec une dépendance physique, mentale ou sociale.

Pour le cdH, le développement de ce type d’interventions est un investissement. Il s’agit d’adresser la situation de dépendance accrue dès le début, afin d’éviter une dégradation de la qualité de vie et la prise en charge en maison de repos qui s’ensuit, souvent plus coûteuse tant pour la collectivité que pour le bénéficiaire.

Au cdH, la personne est toujours au cœur de notre projet et il s’agit d’analyser chaque situation et de trouver avec le secteur associatif, les autorités publiques et tous les acteurs actifs dans le domaine de la santé, les meilleures solutions tout simplement pour « Vivre mieux ». Oui, c’est possible.

                                                                                                                  Dimanche 18 mai 2014

Autres carnets

"Chaque jour qui passe est un jour meilleur"
"On ne badine pas avec le droit à la sécurité"
"Le secteur associatif, un phare comme repère dans notre société"
"On est toujours grand quand on entreprend "
"Vivre par-dessus tout"
"Cela suffit..."
"Vivre plus longtemps et mieux, c’est possible !"
"Baisser l’impôt des sociétés et l’harmoniser au niveau européen"
"Réduire le coût du travail pour créer des emplois"