Carnets
de campagne

"La brocante de Crisnée"

La brocante de Crisnée. Des kilomètres d'exposants. Des milliers de visiteurs. Un must pour distribuer nos tracts. Un test aussi. Le public est curieux, de bonne humeur, ouvert à la discussion. C’est ce qui me plaît aussi dans la brocante qui est à la fois une foire aux bonnes affaires, pour les vendeurs qui vident greniers et penderies et pour les acheteurs qui  les remplissent, un lieu de détente, un temps de rencontres sûrement.

Avec l’équipe nous 'tastons' la sangria de l'Ecole Saint-Dominique. Nous discutons de cette expérience humaine qu'est la brocante, loin de l' univers souvent aseptisé, vitré et chromé, fonctionnel et convenu, mercantile et bureaucratique dans lequel nous évoluons trop souvent. Ici on retrouve le marché du bourg de jadis, la foire médiévale, un milieu bien réel pour personnes bien vivantes, à l'opposé de l'anonymat et du virtuel. L'humour, la débrouille, l'entr'aide, les petites roublardises aussi, le marchandage qui parfois dérape, tout cela fait l'ambiance de la brocante.

Mais le fait majeur est cette cordialité qui s'étire sur quelques kilomètres. C'est la présence de ces milliers de visiteurs en même temps, les regards qui se croisent, les mains qui se serrent, les bises de circonstance, les propos échangés, les retrouvailles aussi.

Dans le monde du numérique où nous passons tant d'heures chaque jour, nous évoluons, d'un simple glissement de l'index, du virtuel au réel, de l'universel à l'intime. A la brocante, c'est à l'homme et à la femme de notre temps auxquels nous avons à faire. Pour une élue humaniste, qu'y-a-t-il de plus important que la rencontre. Le numérique est tantôt un outil, tantôt un dérivatif, voire un jouet. Mais rien ne réchauffe mieux le cœur qu'une parole échangée, une main serrée franchement, un sourire.

Oui la halte de Crisnée était un beau premier mai pour une humaniste.

                                                                                                               Vendredi 02 mai 2014

Autres carnets

"Chaque jour qui passe est un jour meilleur"
"On ne badine pas avec le droit à la sécurité"
"Le secteur associatif, un phare comme repère dans notre société"
"On est toujours grand quand on entreprend "
"Vivre par-dessus tout"
"Cela suffit..."
"Vivre plus longtemps et mieux, c’est possible !"
"Baisser l’impôt des sociétés et l’harmoniser au niveau européen"
"Réduire le coût du travail pour créer des emplois"