Vers plus de « bonnebouffe » dans nos écoles

25/09/2015

Journal communal 09/2015 cdH

Le problème n’est pas neuf, mais plusieurs études récentes l’ont à nouveau souligné : l’alimentation des jeunes très souvent accompagnée d’un gaspillage alimentaire est déséquilibrée. Une étude de mai 2015, menée notamment par l’Organisation mondiale de la santé, a conclu que 20% des adolescents de moins de 16 ans sont en surpoids. Une autre montre que 40% des élèves de 8 à 12 ans n’achèvent pas leur repas de midi plus de 2 fois par semaine et que les tartines d’un écolier sur cinq terminent à la poubelle. Ces tristes réalités nous obligent à passer du stade de l’interpellation au stade de l’action. A cet égard, la commune dispose de leviers pour faire bouger les choses. Plus de 600 élèves fréquentent les réfectoires des écoles communales d’Aywaille.

Il nous apparaît donc essentiel d’agir à ce niveau pour que les enfants acquièrent les bons réflexes dès leur plus jeune âge. Au cdH, nous avons déposé un plan d’actions centré sur la lutte contre la malbouffe et contre le gaspillage alimentaire en vue de développer une démarche de « réfectoire durable » : garantir l’équilibre diététique, adapter les repas en fonction de l’âge, privilégier les produits frais et de saison, issus de l'agriculture biologique, du commerce équitable et des circuits-courts, assurer la distribution des repas excédentaires aux associations d’aides aux personnes, mettre en place des actions de réduction du gaspillage… Cette proposition n’a malheureusement pas reçu un écho favorable de la majorité libérale alors même que la confection d’un cahier des charges pour les différents repas fournis par la commune et le CPAS est à l’étude.

Il est clair que des écoles ont déjà mis en place des mécanismes audacieux et pédagogiques pour réduire la quantité des déchets et aller vers des collations et des repas plus sains. Notre intention était des systématiser ces bonnes pratiques, de les fédérer, de les généraliser parce que c’est aussi à l’école que ces systématismes s’acquièrent. Dommage, qu’une fois de plus, alors que le cdH vient avec une vision globale et durable, celle-ci soit balayée d’un revers de main. Au niveau régional, le Ministre cdH Carlo DI ANTONIO s’est récemment saisi de ces enjeux de société. En collaboration avec ses collègues du Gouvernement, il a élaboré un plan wallon de lutte contre le gaspillage alimentaire présenté lors de la Foire de Libramont en juillet dernier. C’est dire si la problématique revêt une importance considérable. Il y va de la santé de nos enfants.

V. MATZ, D. GERMAIN, D. RIXHON, M. GILSON et V. MOYSE.

06/11/2017

Conseil communal à Aywaille

29/10/2017

AYWAILLE – Place Marcellis : Verdissement d’un parking minéralisé aux abords de la gare.

08/10/2017

Conseil communal le 16 octobre 2017

29/09/2017

Aywaille, forte de ses associations!

23/07/2017

Conseil communal 13 juillet 2017 Interventions cdH