Conseil communal du 23 décembre 2014

23/12/2014

Le gros point de ce conseil communal était consacré au budget 2015. Dominique GERMAIN est intervenu sur ce point de manière complète et précise. Il a tout d'abord interrogé le collège communal, et plus particulièrement l'échevin des finances sur la réduction de la participation communale dans les entrées piscine pour les écoles avec comme conséquence une participation plus grande des établissements scolaires dans ces frais. Sur ce dernier point, le cdH souhaite que les parents ne soient pas mis à contribution de manière plus importante et ne souhaite pas que certains établissements décident tout simplement de ne plus fréquenter la piscine parce que le coût serait insupportable. D'autre part, le cdH a rappelé que tous les établissements scolaires, de tous réseaux confondus, devaient être traités de manière équitable.

Dominique Germain a ensuite enchaîné avec une analyse globale du budget. Il a souligné le fait que le collège a surtout joué sur les dépenses de fonctionnement que l’on peut répartir en 3 catégories. La première est la diminution de certaines dépenses sur lesquelles le collège n'a pas de maîtrise (combustibles diminués de 16 %) ; la deuxième, dont le collège en possède la maîtrise, est la diminution forte de certaines dépenses (le budget dédicacé aux activités pour les aînés) ; la troisième est la suppression de certains postes sur lesquels le collège a également pleine maîtrise (primes de naissance, primes en matière d'énergie...). A ces questions précises, le collège a déclaré qu'il s'agissait de choix. Le cdH a regretté que ce budget ne comporte aucune ligne directrice. 
Dominique Germain a souligné que ce budget était irréaliste puisque on cherche à faire la même chose avec moins alors qu'il y a des besoins de plus en plus criants.

Nous regrettons les choix qui sont posés. Si certaines diminutions étaient nécessaires, nous n'approuvons pas les choix qui sont posés. Ce sont les familles qui seront les premières impactées par ce budget aveugle.

Vincent MOYSE est ensuite intervenu sur le point relatif aux subventions attribuées au secteur associatif. Il a rappelé la nécessité de mettre en œuvre rapidement la Charte associative que le conseil communal a votée à l'unanimité. Celle-ci permettrait d'objectiver les subventions et de les rendre plus transparentes. 

Conseil-communal-du-23-decembre-2014.pdf

08/10/2017

Conseil communal le 16 octobre 2017

29/09/2017

Aywaille, forte de ses associations!

23/07/2017

Conseil communal 13 juillet 2017 Interventions cdH

13/07/2017

Conseil communal à Aywaille

03/07/2017

Pleins feux 2017