Article journal communal - Septembre 2014

26/09/2014

Et si on allait vers une politique maîtrisée du patrimoine communal à laquelle la population peut prendre part ?

Nous entendons déjà les arguments à l’encontre de notre opposition à la vente à un privé de terrains communaux avenue de la Porallée en face du centre récréatif  à Remouchamps. La majorité libérale nous et vous répondra que cette vente va rapporter de l’argent dans les caisses communales et que cela va créer du logement.

Nous sommes bien évidemment en faveur de la création de logements de qualité sur le territoire communal. Nous avons formulé des propositions au conseil dans ce sens (rejetées par la majorité MR) mais encore faut-il que le plus grand nombre puisse y avoir accès. Et créer du logement oui, mais faut-il sous ce prétexte permettre la construction de 85 appartements en rez+4 et rez+5 ?

Nous pensons que ce projet est pharaonique et complètement démesuré par rapport au lieu projeté. De par son ampleur, il dénature l’entrée du village de Remouchamps.

A tout le moins, ce projet, avant le dépôt du permis de bâtir aurait mérité une information à la population. A cette demande, il nous a été répondu que «  cette information publique était superflue ». Il ne s’agit pas ici de décider à la place du collège communal seul compétent pour délivrer ce permis, mais plutôt d’informer et tant qu’à faire, écouter la population locale qui a aussi peut être des suggestions à formuler sur un projet qui concerne directement son quotidien.

Nos arguments ont été balayés d’un revers de main par la majorité libérale, que ceux-ci tiennent à la dilapidation du patrimoine communal, au projet trop important par rapport à l’endroit prévu, au prix vendu qui ne nous semble pas correspondre aux prix du marché ou encore à l’absence d’information de la population.

Le centre de Remouchamps et le centre d’Aywaille ont incontestablement besoin d’un redéploiement, d’un soutien communal pour développer ou redévelopper des activités touristiques, commerciales ou associatives porteuses d’emplois mais faut-il pour ce faire  brader des terrains communaux de premier ordre ou défigurer un village par des projets immobiliers trop conséquents ?

Le cdH a dit non et continuera de dire non à ce type de projets irréversibles qui sacrifient la qualité de vie des habitants de notre commune.

V. MATZ, D. GERMAIN, D. RIXHON, M. GILSON et V. MOYSE.

 


06/11/2017

Conseil communal à Aywaille

29/10/2017

AYWAILLE – Place Marcellis : Verdissement d’un parking minéralisé aux abords de la gare.

08/10/2017

Conseil communal le 16 octobre 2017

29/09/2017

Aywaille, forte de ses associations!

23/07/2017

Conseil communal 13 juillet 2017 Interventions cdH