L'humain au cœur de mon action

28/06/2018

En ce début d’été et en cette fin d’année scolaire, j’aime toujours vous adresser quelques mots pour vous souhaiter de bonnes vacances pour ceux qui en prennent et en toute hypothèse quelques jours de congé dans la paix et la sérénité.

Un mot de ma santé, transparence oblige

Je profite d’abord de ce message pour vous donner des nouvelles de ma santé, non pas que j’affectionne ce genre d’exercice, mais parce qu’en suspendant mes activités politiques à la Chambre et au conseil communal d’Aywaille, je vous ai promis la transparence sur ces aspects de ma vie privée qui ont une incidence directe sur ma vie publique.

Après mon hernie discale en 2016 et ses conséquences sur ma mobilité, j’ai développé depuis un an une maladie rare qui est l’algie vasculaire faciale. Elle se manifeste tous les jours par des douleurs extrêmes à la tête, par crises de 45 minutes à 1 heure, de 1 à 6 fois par jour avec entre ces crises un mal de tête permanent. Je tente de me soigner et de soulager au mieux ces douleurs insupportables, car l’espoir d’une guérison totale semble peu probable. Il me reste quelques pistes médicales à explorer pour tenter de trouver une solution, celles-ci se dérouleront dans le courant du mois d’août. D’ici là, je persévère et je poursuis depuis ma retraite forcée de Harzé à travailler entre les coups avec le même engagement et la même volonté de mener à bien des dossiers qui me tiennent particulièrement à cœur.

Un monde politique en désarroi devant les migrations

Je suis, comme vous, effrayée et terriblement déçue de ce qu’est devenu le débat politique où les slogans ont remplacé le débat de fond, où la petite phrase qui fait le buzz prend le pas sur l’argumentation. Ces postures vides contribuent à renforcer les populismes qui se propagent dans toute l’Europe. Beaucoup de dirigeants européens accentuent ces rejets par des politiques d’exclusion en surfant honteusement sur les peurs des populations et en érigeant la question migratoire qu’il faut bien sûr mieux gérer, comme la cause de tous les maux, principalement celui du chômage .

Et si la question de la migration était l’arbre qui cachait la forêt des inégalités liées à une mondialisation et un progrès technologique mal maîtrisés parce qu’abandonnés au marché par le courant néo-libéral dominant aujourd’hui en Europe ?

Et pourtant le vrai problème est au cœur de notre modèle social

Si l’Europe en se penchant sur cette problématique complexe de la croissance et de la répartition de la richesse, qui appelle forcément des réponses multiples, gardait d’abord  à l’esprit le chômage des jeunes, la pauvreté qui gagne du terrain et les  inégalités croissantes qui compromettent le progrès de la classe moyenne et nourrissent l’exclusion des plus pauvres?

L’Europe doit bien sûr  d’abord se mettre d’accord sur une politique d’immigration humaine et juste au lieu de laisser se dérouler sous nos yeux impuissants  le spectacle révoltant de la non-prise en charge de migrants en perdition en Méditerranée.   

Il faut agir sur les causes profondes du mal-être européen.

L’Europe doit par priorité  prendre à bras le corps le dossier de la croissance à relancer à la fois par un effort d’éducation et de recherche de grande ampleur, et par une répartition plus juste des revenus, car les ménages moyens et modestes   consomment  davantage que  les actionnaires qui accumulent de l’épargne et souvent l’exportent. Elle y arrivera  en rétablissant  la justice fiscale, en éliminant le dumping social et en poussant à la convergence des rémunérations entre travailleurs d’un même Etat et surtout entre les Etats de l’UE. L’Europe ne peut être une Europe des gagnants contre les perdants. .Ce serait un déni de l’humanisme dont elle se réclame et dont pour ma part je fais mon combat.

L’Europe doit retrouver le contrôle du capitalisme global et de la déferlante technologique

L’Europe, forte de sa dimension, à la différence des Etats trop petits pour cette tâche, même les plus grands, doit retrouver le contrôle du capitalisme global et la maîtrise de l’emballement technologique, riche de progrès certes, mais porteur aussi de lourdes menaces pour l’emploi  et d’un risque de déshumanisation pour nos sociétés. 

Réguler le capitalisme global et maîtriser le progrès technique, c’est renverser le courant néo-libéral  qui ravage tout sur son passage en faisant voler en éclats notre modèle social, clé de l’identité européenne. L’Europe ne peut plus en effet  se résumer à la quête à tout prix de la compétitivité  qui érode les salaires,  et de l’austérité budgétaire qui mine la solidarité et le service public. Elle doit porter une ambition plus haute: s’affirmer dans le monde comme un continent où la paix repose sur la justice et la sécurité , un continent où s’incarnent dans des politiques concrètes, au niveau de l’UE elle-même et  de ses  Etats-membres, les valeurs de notre humanisme fait de respect de la dignité de toutes les personnes, de liberté, de solidarité et  de fraternité,  et dorénavant  aussi de la responsabilité  vis-à-vis du climat et de l’environnement.

Un échec du Conseil européen ne serait pas le dernier mot

Aujourd’hui, s’ouvre un Conseil Européen sur les questions migratoires et sur la réforme de l’eurozone. La solidité de la cohésion Européenne va être mise à l’épreuve par les rivalités des Etats soucieux d’abord des jeux politiques internes et peu  préparés à se soucier d’abord du bien commun européen. Il se peut que du coup ce Conseil européen qui devait relancer l’UE-27 après le Brexit, s’achève sur un constat d’impuissance. Ne nous laissons pas décourager par cette éventualité. L’Europe reste notre seule chance de compter dans un monde désormais multipolaire où les Etats-Unis se défilent et où la Chine s’affirme. L’Europe a une carte unique à jouer, celle d’un modèle de société où chaque femme, chaque homme a sa chance d’exploiter et de vivre tout son potentiel. C’est cette ambition authentiquement humaniste que nous devons porter à l’entrée de ce XXIe de tous les espoirs et de tous les dangers.

28/06/2018

L'humain au cœur de mon action

27/06/2018

Réfugiés de guerre et asile: 25 propositions pour une politique européenne cohérente, équitable et fraternelle

22/06/2018

La gratuité pour la retransmission des matchs de la coupe du monde !

21/06/2018

Les policiers également indemnisés s’ils sont violentés en dehors de leur fonction.

20/06/2018

Il est temps de redevenir Humain