Tracer la route

11/07/2012

Depuis le mois de mars, je vous ai présenté individuellement des candidats engagés dans un projet pour notre commune. Les voici maintenant en équipe. Toutes et tous, ils ont souhaité porter haut les valeurs propres à l'humanisme, un projet qui est un alliage équilibré de responsabilité et de solidarité, un projet qui veut des mandataires à l’écoute des citoyens, mais aussi des citoyens acteurs du devenir de leur commune, un projet qui trouve son fondement dans le respect et la tolérance, un projet qui ne fait pas de distinctions entre les catégories de citoyens, qui ne les opposent pas entre eux mais un projet surtout qui ne fait pas des citoyens «des obligés». Un projet qui veut des citoyens responsables et respectés, prêts à prendre le sort de leur commune en mains.

Nous voulons «tracer la route», faire de notre commune un exemple de  «prospérité humaine ». Dans ces temps difficiles où la crise n’épargne personne, nous voulons être des guides qui ouvrent et tracent la route, responsables et solidaires; responsables parce que la population est en attente plus que jamais de mandataires animés d’intérêt général, avec un degré élevé d’exigence par rapport à eux-mêmes, prêts à décider, même si le contexte est difficile et soucieux de soutenir tous ceux qui veulent entreprendre ; solidaires parce que nous ne voulons laisser personne au bord du chemin car les circonstances de la vie ou les coups du sort ont parfois malmené certains et qu’il est de notre devoir des les accompagner.

Nous avons une équipe de femmes, d’hommes, de jeunes, de moins jeunes, de tous horizons professionnels, de tous les coins de la commune, de gens expérimentés, d’autres moins mais tous engagés avec la même détermination, tous avec le même souci de «servir» et non de «se servir» car dans un mandat, il y a d’abord l’idée de service, de générosité et d’engagement. Nous avons un programme dont les grandes lignes sont déjà dévoilées sur notre site internet et nous sommes prêts à battre campagne pour des idées car il s’agit moins de savoir qui est au pouvoir que pourquoi.

Je suis fière de conduire cette liste de femmes et d’hommes engagés et passionnés par leur commune, ses citoyens et leurs préoccupations. Vous êtes très nombreux à nous soutenir dans cette campagne et même si la route pour arriver à bon port semble parfois escarpée, je voudrais surtout que vous sachiez que ce n'est pas parce que c'est difficile qu'on doit renoncer à ce qu'on croit juste.

Cordialement,

Vanessa MATZ

www.cdh-aywaille.be

 

14/10/2020

Question au ministre de la Justice sur les dangers de contamination au COVID-19 dans les prisons

13/10/2020

Le secteur événementiel et les métiers forains doivent être soutenus par le fédéral.

01/10/2020

Les GAFAM passeront à la caisse...

29/09/2020

Des pensions alimentaires non payées fragilisent terriblement les familles monoparentales

29/09/2020

Lignes TEC 64 et 65 : les usagers de l’Ourthe-Amblève sacrifiés !