« Ce n’est que quand il fait nuit que les étoiles brillent » Winston Churchill

23/12/2020

Madame, Monsieur,

Une nuit profonde et sombre s’est abattue sur nous, nos vies, nos rencontres, nos amitiés, nos liens sociaux et depuis de (trop) longs mois, celle-ci nous contraint à cheminer dans l’obscurité avec comme seule lumière les étoiles qui, elles, ont continué à scintiller de leurs mille éclats. Cette nuit profonde nous a, dans certains moments, rapprochés de l’essentiel et nous avons pu apprécier ici et là tant de choses oubliées : un appel inopiné d’un ami dont nous n’avions plus beaucoup de nouvelles, la visite masquée des voisins venus voir s’il ne manquait de rien, la brève rencontre avec un groupe d’enfants jouant dans la rue comme une liberté retrouvée, la solidarité qui s’organise autour de nous pour porter un peu de réconfort à ceux qui sont en première ligne, des soignants qui jour après jour, se battent avec dévouement, pour que la vie soit plus forte malgré l’épuisement, des indépendants qui bien que dévastés ont tenu à être aux côtés de ceux qui étaient encore plus fragilisés par le pandémie, des jeunes qui s’épaulent dans l’apprentissage scolaire, des familles qui apprennent à se retrouver en toute simplicité, le temps qui est suspendu pour faire place au temps qui s’écoule. Telles les étoiles dans la nuit, ces petites choses si simples et que nous considérerions comme banales ont illuminé la nuit et nous avons pu en apprécier toute la beauté.

Ce n’est pas sans oublier que pour beaucoup, la nuit noire n’a pas laissé les étoiles briller : ceux qui ont perdu un proche sans pouvoir lui dire un dernier au revoir, ceux qui sont frappés par la maladie et qui s’accrochent à la petite lumière de l’espoir, ceux qui ont tout ou presque perdu, le rêve d’une vie, ceux qui ne savent pas comment ils termineront le mois, et qui plus encore en cette période de Noël vivront comme une injustice scandaleuse les inégalités que notre société dite moderne a créées et que la pandémie a creusées inexorablement comme une fatalité.

Chacun et chacune, nous sommes ou nous pouvons devenir ces étoiles qui brillent dans la nuit obscure et glacée, pour d’autres, et souvent, nous ne le savons pas. Plus que jamais en cette période de fêtes de fin d’année qui ne ressemblera à aucune autre, je vous souhaite d’être ces étoiles qui brillent et de rencontrer sur votre route de petites étoiles qui illumineront vos instants en portant la marque de jours meilleurs faits d’insouciance, de liberté retrouvée, de partages joyeux, de rires chaleureux.

Que votre Noël soit lumineux, que cette année nouvelle soit riche de bienveillance, de succès et de douceur pour vous et vos proches.

Vanessa

03/03/2021

Permettre aux familles monoparentales d'obtenir plus vite leurs pensions alimentaires en cas de non-payement, pour la Majorité Vivaldi, c'est NON!

23/02/2021

VIVRE comme si la MORT n’existait pas... Mercredi 3 mars à 20h

03/02/2021

Resserer les conditions de l'avantage fiscal pour l'hébergement des personnes âgées : Une mesure injuste!

30/01/2021

J'étais l'invitée de ACTU L sur RTC samedi 30 janvier

25/01/2021

Incriminer l'inceste au Code Pénal