Soutien au secteur culturel et aux artistes

04/06/2020

Nous déplorons l’abandon du MR et de certains partis de gauche ?

Ce jeudi 4 juin, en séance plénière de la Chambre, plusieurs amendements importants que j’ai déposés avec Maxime Prévot, cosignés par DéFI, en faveur du secteur culturel ont été rejetés. Nous déplorons le fossé entre les grandes annonces dans la presse et les actes de certains partis, dont le MR et, pour partie, la gauche. 

Ces signaux parlementaires importants pour des avancées à concrétiser auraient pu envoyer un message positif à un secteur qui a subi de plein fouet la crise du Covid-19 :

  • alléger les conditions d’entrée dans le statut d’artiste, en faisant bénéficier, à tout le moins de manière temporaire pour 2 ans, tous ceux qui avaient leur dossier en cours de traitement avant l’arrêt des activités Covid-19, à ceux qui peuvent attester de revenus liés au droit d’auteur ou des contrats d’emploi sur les 5 dernières années, et à ceux qui sont sur le marché du travail artistique au sens large et qui ont un diplôme d’une école des arts ;
  • créer une déductibilité fiscale jusqu’à 500 € par an pour des achats culturels en 2020 et 2021 pour relancer les activités culturelles et soutenir le secteur ;
  • prolonger de neuf mois la période de référence durant laquelle le nombre de jours de travail requis doit être prouvé pour l’accès aux allocations de chômage.

Ces trois amendements ont été rejetés par les libéraux qui s’étaient pourtant faits forts de présenter récemment un plan pour la culture. C’était donc bien du pipeau.

La déductibilité fiscale pour les achats culturels, destinés à favoriser la relance du secteur et le retour vers les salles de spectacle ou le secteur de l’édition, a hélas aussi été rejetée avec la complicité des partis de gauche.

Nous regrettons profondément ces votes, qui adressent un message de négligence à l’égard des enjeux du secteur pourtant abordés largement vendredi dernier en Commission des affaires sociales. L’amendement visant à ce que soit rapidement mis sur pied un groupe de travail intersectoriel représentatif de la diversité des acteurs culturels pour travailler à la réforme du statut d’artiste a cependant été, lui, accepté. 

Comme il le fait depuis le début de la crise sanitaire, le CDH - Centre Démocrate Humaniste continuera d’être aux côtés de celles et ceux qui sont fortement impactés par cette période difficile et inédite.

24/09/2020

Bonne nouvelle pour la ligne 42!

16/09/2020

Question orale au Ministre de la justice concernant la charge de travail liée aux infractions COVID

16/09/2020

Commission justice, auditions des Procureurs Généraux

14/09/2020

Ne pas dire non, ne veut pas dire oui!

04/09/2020

Fraude à la TVA sur les ventes d’Amazon, Alibaba et autres places de marché : les plates-formes de commerce électronique doivent être tenues solidairement au paiement de la TVA