Enfants battus : une hausse des cas jugée très inquiétante

11/04/2020

Samedi 11 avril, dans Sudpresse, après les violences conjugales, je tire une nouvelle sonnette d’alarme après des retours d’intervenants sur le terrain, on remarque une hausse des cas de maltraitance infantile ».

Les situations d’urgence se multiplient, pas les solutions. Le confinement bloque les familles d’accueil et si les services spécialisés gardent le contact, c’est par téléphone. Il est plus difficile dans ces conditions de se rendre compte de la situation.

Avec Alda Greoli, nous pensons qu’il faut permettre en urgence le dépistage des familles d’accueil et des enfants qui pourraient y être envoyés, histoire de permettre à cette solution de redémarrer. Il faudrait aussi équiper les services d’aide de protection de la jeunesse pour qu’ils retrouvent le contact présentiel avec ces familles. Il est temps d’agir, la situation menace de déraper.

Lire l'article en ligne

20200411-Lire l'article complet.pdf

30/05/2020

C’est maintenant l’heure d’avancer pour taxer les GAFAM

29/05/2020

Interdire la publicité des véhicules polluants

28/05/2020

Malaise dans la police

24/05/2020

Pas de déploiement éventuel de la 5g sans ces 3 balises spécifiques!

22/04/2020

Violences faites aux femmes durant le confinement : il ne faut jamais renoncer...