Excès dans les augmentations des rémunérations des dirigeants d’entreprises publiques

07/04/2011

La Sénatrice Vanessa Matz est particulièrement interpellée par l'augmentation des rémunérations perçues entre  2009 et 2010 par les dirigeants d’entreprises publiques.

Les sept dirigeants de l'entreprise Belgacom auraient, par exemple, vu leur salaire gonflé de 36% en 2010 par rapport à l'année précédente. A titre d'exemple, M.Bellens aurait touché 2,56 millions d'euros contre 2,4 en 2009. De plus, les avantages tels que l’assurance médicale ou encore les voitures de fonction seraient passés de 5 à 5,8 millions d’euros. Les avantages postérieurs à l’emploi, comme les primes d’assurance ou la pension complémentaire, auraient augmenté de 1,3 million d’euros à 1,9 million d’euros, tout comme les paiements fondés sur l’action, qui auraient évolué de 1,9 à 2,4 millions d’euros.

Alors que la Chambre des Représentants votait, il y a une semaine, en faveur d'une limitation des rémunérations variables pour certaines banques, il apparait choquant et peu logique que des entreprises publiques autonomes, dans lesquelles l'état détient une participation, puissent se permettre de telles largesses.

La Sénatrice a déposé ce matin une question à la Ministre des Entreprises publiques, elle lui demandera demain en séance plénière des précisions chiffrées sur toutes les augmentations des rémunérations des dirigeants des entreprises publiques.

14/10/2020

Question au ministre de la Justice sur les dangers de contamination au COVID-19 dans les prisons

13/10/2020

Le secteur événementiel et les métiers forains doivent être soutenus par le fédéral.

01/10/2020

Les GAFAM passeront à la caisse...

29/09/2020

Des pensions alimentaires non payées fragilisent terriblement les familles monoparentales

29/09/2020

Lignes TEC 64 et 65 : les usagers de l’Ourthe-Amblève sacrifiés !