Revenir en politique, oui mais pour aller à l’essentiel

03/12/2018

Au travers d’une Interview au Soir, qui paraît aujourd’hui,j’annonce après 2 années de suspension, mon retour en politique pour faire autrement en allant à l’essentiel .

Depuis ma retraite de Harzé, j’ai voulu dépasser la routine et pousser plus avant un questionnement plus fondamental sur la politique et sur le rôle – ou devrais-je dire la mission- que j’entends remplir à l’avenir. On ne revient pas après une si longue absence pour reprendre les choses à l’identique. Car on ne sort pas indemne d’une épreuve de santé, toutes celles et ceux qui sont passés par là le savent.
Depuis mi-septembre, j’ai repris prudemment le chemin de la Chambre et j’ai mis toute mon énergie à intervenir là où je pensais qu’il était essentiel de le faire.
Aujourd’hui, la maladie est toujours là, elle me suivra vraisemblablement longtemps. Et si de cette faiblesse, je faisais une force que je peux mettre au service de la collectivité ? Et si ces deux années de retraite forcée me permettaient aujourd’hui de faire autrement, autre chose ? Et si le recul que j’ai pris en gardant un œil attentif sur l’actualité mais surtout sur ce qu’elle nous enseigne me permettait aujourd’hui de voir la politique autrement et surtout de la faire autrement ?
Faire l’expérience de la souffrance invalidante, c’est passer de l’autre côté du miroir et voir le monde autrement. Et d’abord la politique. Mes convictions, ma passion, mon engagement restent intacts. Comment pourrait-il en aller autrement. On ne se refait pas.
Mais je dois désormais compter avec mes limites. Le temps de l’activisme tous azimuts est derrière moi. Celui de l’action ciblée sur l’essentiel est devant moi.
Or, c’est justement d’essentiel que la politique à besoin. Voilà que mes contraintes physiques m’obligent à jouer en politique un autre rôle, celui justement dont la politique manque cruellement et que nous devons combler.
C’est quoi l’essentiel aujourd’hui ? C’est le décrochage du politique par rapport aux grands enjeux de notre temps, ce qui mine sa crédibilité et, plus grave encore, sa légitimité. Car la mission de maîtriser le changement, tantôt d’y résister, tantôt de l’accompagner, voire de le susciter, reste centrale pour la survie des valeurs qui font l’humanité de nos sociétés. C’est là, la responsabilité du politique qui est l’instance ultime de gouvernance d’une société démocratique. Mais il lui faut être à la hauteur. Penser plus loin, plus large, plus haut surtout, en imposant l’éthique comme norme catégorique dans nos sociétés .
Nous avons perdu la direction de nos sociétés et les repères techniques et éthiques de leur évolution. Allons-nous vers des sociétés duales avec leurs gagnants et leurs perdants, avec des régimes d’enseignement et de santé à deux vitesses ? Allons-nous vers des retraites insuffisantes pour soutenir nos aînés isolés ? Nous résignons nous à la pauvreté des familles monoparentales, le plus souvent gérées par des mamans seules ? La facture écologique va-t-elle encore creuser l’écart entre riches et pauvres dans les domaines de la mobilité et du logement ? L’argent deviendra-t-il la mesure de toute chose dans la vie de tous les jours et dans toutes les activités des hommes et des femmes : le sport, la culture, le sexe, les rapports familiaux, l’accès aux addictions ? Renonçons-nous à rester une civilisation où la vie de l’esprit a sa part, où l’amour reste l’idéal ultime, la valeur la plus haute dans les rapports humains ?

Une autre manière de faire de la politique, une exigence d’honnêteté et de sincérité, une volonté d’associer l’action politique concrète avec une obligation de voir sur le long terme, voilà ce qui est l’essentiel de mon engagement politique. Avec passion et détermination , cela, ça n’a pas changé

 

16/08/2019

Tolérance zéro pour les violences faites aux femmes

14/08/2019

Lutter contre la maigreur excessive des mannequins

29/07/2019

La menace de suppression qui pèse sur les lignes ferroviaires est une honte face à l’urgence climatique et aux zones rurales !

10/07/2019

Combattre le Revenge porn

10/07/2019

Introduire une infraction pour violation de l’espace commercial privatif dans le Code pénal