Question d'actualité au vice-premier ministre sur "le conflit social chez bpost"

08/11/2018

En séance plénière à la Chambre, j'interrogeais le ministre De Croo sur la situation difficile des travailleurs de BPOST.

Une de mes questions est restée en suspens. A l'heure où les employés manifestent leur colère, BPOST leur fait un pied de nez en annonçant que le gouvernement s'est réservé un dividende semblable à celui des années passées alors que les résultats de l'entreprise se sont dégradés

L'impression est que le gouvernement fédéral, après avoir raclé le fond des tiroirs de Belfius avec un super dividende, vient racler les tiroirs de BPOST dans l’espoir de compenser l’échec de sa politique budgétaire.

En attendant, ce dividende c’est de l’argent qui n’est pas réinvesti dans l’entreprise pour mieux staffer et outiller l’entreprise et alléger la charge qui pèse sur les employés. Par ce dividende, mais aussi en faisant la sourde-oreille aux conditions difficiles des travailleurs de BPOST, le gouvernement fédéral porte une responsabilité par rapport aux grèves de cette semaine.

Lire la question

 

22/04/2020

Violences faites aux femmes durant le confinement : il ne faut jamais renoncer...

16/04/2020

Revenge porn et diffusion d’images à caractère sexuel : enfin une législation pour protéger les victimes

11/04/2020

Enfants battus : une hausse des cas jugée très inquiétante

09/04/2020

Parce que la vie est plus forte...

06/04/2020

«La Protection civile doit aider les zones de secours»