En International:

02/02/2011

Demande d'explication de Mme Vanessa Matz, Sénatrice, à Monsieur Steven VANACKERE, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères concernant des exécutions en Iran

Monsieur le Ministre,

Le 9 décembre 2010, le Sénat adoptait une résolution relative à la situation des droits humains en Iran, en particulier le cas de Sakhineh Mohammadi-Ashtiani, qui avait été condamnée à mort.

Cette résolution demandait au gouvernement de réaffirmer son opposition à la peine de mort et de demander aux autorités iraniennes d'établir un moratoire sur les exécutions dans l'attente de l'abolition de la peine de mort.

Le 24 janvier, quatre pendaisons ont eu lieu, d'après la télévision d'Etat iranienne (un homme condamné à mort pour les meurtres de plusieurs femmes, et trois hommes condamnés pour le viol d'un adolescent). Ces quatre pendaisons s'ajoutent à celles, menées le même jour, de deux opposants membres de l'Organisation des moudjahidine du peuple (MKO) arrêtés lors des manifestations antigouvernementales de 2009.

Le 29 janvier, Zahra Bahrami, une irano-néerlandaise a été exécutée à Téhéran, malgré les démarches faites par les autorités néerlandaises et européennes.

Elles portent à un total de plus de 53 le nombre de pendaisons en Iran cette année - soit plus de deux par jour, selon un décompte élaboré par l'AFP à partir d'informations publiées par les médias locaux. En 2010, au moins 179 personnes ont été pendues en Iran. Au rythme actuel, ce sinistre chiffre risque d'être rapidement dépassé.

Je souhaiterais savoir
- si la Belgique a entamé des démarches auprès des autorités iraniennes concernant le respect des droits humains et en particulier l'abolition de la peine de mort, et si oui, quelles sont ces démarches ?
- le gouvernement belge a-t-il ou compte-t-il faire des démarches concernant ces nouveaux cas, et prévenir de nouveaux cas ?
- Des démarches concernant la peine de mort en Iran sont-elles prévues au niveau européen au-delà de la déclaration faite ce lundi par Madame Ashton condamnant l'exécution de la ressortissante irano-néerlandaise ?

Je vous remercie,

Vanessa MATZ
Sénatrice

Communique-de-presse-du-1er-fevrier-Iran.doc

 

Le cdH obtient un débat à la Chambre sur la persécution des chrétiens

Le cdH, par la voix du Député Christian Brotcorne, a demandé au Président de la Commission des Relations extérieures de la Chambre qu'un débat soit organisé prochainement sur la mise en œuvre de la résolution votée début de l'année dernière concernant la survie des minorités religieuses et philosophiques. Cette proposition a été acceptée.

Pour rappel, en janvier 2010, les parlementaires du cdH, Georges Dallemagne, Christian Brotcorne et Clotilde Nyssens, ont fait adopter par la Chambre une résolution demandant que la Belgique agisse pour mettre fin aux exactions dont sont victimes les chrétiens dans le monde. C'est la première fois que le Parlement belge se penchait sur cette question. Cette résolution, qui comprenait des propositions d'actions, a été adoptée à l'unanimité des membres de la Chambre.

De son côté, la Sénatrice Vanessa Matz a pris contact avec S.E. l'ambassadeur d'Egypte. Une rencontre aura lieu dans le courant de la semaine prochaine.

Enfin, l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe a décidé de consacrer, jeudi, un débat d'urgence sur les violences à l'encontre des chrétiens au Proche et au Moyen-Orient. Le Parlement européen a également adopté une résolution ce 20 janvier sur « la situation des chrétiens dans le contexte de la liberté de religion ». Ces débats ne doivent pas rester sans écho dans notre pays.

Article-de-LLB-du-28.01.2011-Persecution-des-chretiens.doc

14/10/2020

Question au ministre de la Justice sur les dangers de contamination au COVID-19 dans les prisons

13/10/2020

Le secteur événementiel et les métiers forains doivent être soutenus par le fédéral.

01/10/2020

Les GAFAM passeront à la caisse...

29/09/2020

Des pensions alimentaires non payées fragilisent terriblement les familles monoparentales

29/09/2020

Lignes TEC 64 et 65 : les usagers de l’Ourthe-Amblève sacrifiés !