C'est le courage de continuer qui compte ...

31/03/2018

En ce début de vacances et de ce week-end de Pâques, j'ai toujours pris l'habitude de vous adresser quelques mots d'abord pour vous souhaiter pour ceux qui en prennent de bons congés et vous souhaiter de profiter de ce week-end de Pâques en famille et entre amis, dans la sérénité, la chaleur humaine et la convivialité.
Ces petits instants de lumière et de joie qui nous réchauffent à la sortie de l'hiver sont parfois si éphémères que nous ne pouvons que les retenir de toutes nos forces, armés que nous serons alors pour vivre les aléas que la vie nous réserve à chaque tournant. Des aléas qui font grandir, surtout, si au moins ils servent à revenir à l'essentiel, alors ils auront été parfois salvateurs. Je connais pour beaucoup vos difficultés, je les perçois, les vis, les entends, les écoute et continue à réfléchir intensément à ce qui pourrait faire en sorte que chacun soit respecté dans ce qu'il est, à ce que chacun puisse accéder au bonheur auquel il aspire et qui se fait tant attendre, à ce que chacun puisse être épargné par les coups du sort parfois plus fréquents que les coups de chance, à ce que chacun qui a perdu un être cher puisse tenter de comprendre le sens de ces départs précipités ou injustes, à ce que chacun qui vit des moments de doute puisse être apaisé. Je vous lis, même si nos rencontres sont moins nombreuses qu'auparavant.
Il serait si facile de lancer à l'improviste des leçons miraculeuses vous faisant croire que nous avons forcément la réponse à toutes ces questions de sens qui jalonnent de plus en plus nos routes et nos choix. Le doute doit forcément faire place aux certitudes, mais ne jamais s'arrêter de chercher, de réfléchir, parfois et surtout à contre-courant, réfléchir sur le long terme, ce qui est déjà à contre-courant quand l'immédiateté prend la place du recul et de la réflexion. Ne jamais s'arrêter de douter surtout car c'est lui qui garde la vie à la vie.
Le doute, le courage de l'affronter droit dans les yeux et le courage de l'optimisme dans une société qui part souvent en vrille, l'audace de la concevoir et de la vivre, malgré tout, c'est déjà une des clés de la suite. Dans une société de plus en plus conformiste et à laquelle soit on adhère, soit on dégage, la possibilité de vivre l'audace et le doute aussi, n'est-ce pas là une des clés de la réussite? Pas celle qui passe forcément par le succès, l'argent, la possession de choses, le contrôle des autres et l'asservissement aux standards de ce qui doit forcément se faire ou se dire, mais la réussite de sa vie, dans ce qu'elle a d'intime mais aussi dans ce qu'elle a des liens forts qui nous unissent aux autres, à leurs doutes, leurs joies, à ces liens qui font finalement que la vie est réussie.
C'est ce que je vous souhaite par-dessus tout, c'est de vivre dans le doute, de l'appréhender pas à pas, d'en faire une force qui vous rendra plus fort que vous ne l'auriez jamais soupçonné. Et ne jamais s'arrêter de réfléchir et de penser, sans subir et sans devoir subir ces clichés du bonheur que l'on nous vend à crédit de préférence, pensant remplir ou inonder nos foyers de bonheur. Non pas celui-là mais celui vers lequel on aura cheminé difficilement, parfois mais intensément surtout, c'est celui-ci que je vous propose de tenter de capturer.
Très heureuses fête de Pâques.

05/06/2018

Indemnité spéciale pour les actes intentionnels de violence : les membres des services de police et de secours pourront en bénéficier même s’ils sont victimes en dehors de leur service !

31/03/2018

C'est le courage de continuer qui compte ...

16/03/2018

Aywaille Demain, un nouveau mouvement citoyen et politique.

21/02/2018

Une indemnisation pour les policiers s’ils se font agresser en dehors de leur service, mais à condition que l'acte violent soit en lien avec leur métier

21/02/2018

La majorité fédérale enterre la lutte contre l’obsolescence programmée !