Nouveau concept stratégique de l’OTAN : l’opportunité d’une Défense Européenne

18/11/2010

Lisbonne accueillera demain le 22ème sommet de l'OTAN au cours duquel ses Etats-membres doivent adopter son nouveau concept stratégique. Les priorités du cdH en matière de défense et de sécurité internationales ont été rappelées hier par la Sénatrice Vanessa Matz lors du débat réunissant les Ministres concernés et les commissions des Relations extérieures et de la Défense de la Chambre et du Sénat.

Tout d'abord il est impératif de créer une vraie capacité de défense européenne. Les Européens doivent prendre leur sécurité en main, en complémentarité avec l'OTAN. L'entrée en vigueur du traité de Lisbonne renforce la capacité de l'Union européenne à s'engager là où les intérêts européens sont en jeu. La politique commune de sécurité et de défense doit être concrétisée. En effet, la défense relève essentiellement de la souveraineté nationale et de l'OTAN pour ceux qui y participent. Les restrictions budgétaires, y compris sur les dépenses militaires, engagent à une plus grande coopération européenne, notamment sur la mutualisation de ses capacités militaires.

Le cdH souhaite que l'OTAN reste une alliance à caractère militaire. Les conflits ont certes un caractère global dans lequel la dimension militaire ne constitue qu'un des aspects indispensables à l'instauration de la paix. Les dimensions non militaires doivent être confiées à d'autres organisations spécialisées, telles que l'Union européenne ou les Nations Unies. Les synergies avec ces autres organisations doivent être accrues par des accords de partenariats, pour une plus grande efficacité. Le Secrétaire Général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen a rappelé que l'OTAN n'avait pas vocation à être le « gendarme du monde ». Il est en effet important que l'OTAN partage avec d'autres la charge de la sécurité mondiale. Des partenariats stratégiques avec d'autres pays et d'autres organisations seront à même de répondre à ces défis.

Le projet de bouclier anti-missile destiné à se protéger de la prolifération de missiles balistiques suscite un certain nombre de questions quant à son opportunité, son coût, son efficacité, le processus de commandement, ses objectifs. Pour le cdH, il est essentiel que ce projet se fasse autant que possible en coopération avec la Russie. La Russie, même confrontée à des problèmes de gouvernance et de respect des droits de l'homme, constitue un partenaire essentiel par rapport aux défis de la sécurité mondiale.

Etant donné la menace que fait peser la prolifération nucléaire sur la sécurité mondiale, le cdH demande que s'intensifient les efforts de désarmement nucléaire, notamment sur le sol européen. Le cdH demande qu'une discussion au sein de l'OTAN sur le retrait des armes nucléaires soit organisée dans un bref délai, certains Etats ayant manifesté leur souhait de ne plus avoir ces armes sur leur territoire. La diplomatie belge devrait prendre l'initiative, avant la fin de la présidence belge de l'UE, de rencontrer les pays (Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Luxembourg), qui, avec la Belgique, ont demandé un débat à ce sujet.

L'Afghanistan constitue la plus grande opération « hors zones » jamais menée par l'OTAN. Il y a de nombreuses leçons à en tirer. A ce stade, le cdH rappelle que le développement et la recomposition de l'Etat de droit sont inséparables de l'action militaire et exigent des efforts soutenus de la communauté internationale. Les responsabilités en matière de sécurité et d'administration doivent être progressivement transférées aux autorités afghanes, notamment en développant la mise en oeuvre de moyens civils et la reconstruction économique et sociale du pays. Un retrait précipité de la force internationale d'Afghanistan aurait des conséquences désastreuses pour la population afghane et la sécurité mondiale.

Le sommet de Lisbonne représente une étape fondamentale de la sécurité de l'Europe et du monde, qui méritait mieux qu'un débat au parlement deux jours avant ce sommet. Cela nous concerne tous, il en va de notre sécurité.

 

03/03/2021

Permettre aux familles monoparentales d'obtenir plus vite leurs pensions alimentaires en cas de non-payement, pour la Majorité Vivaldi, c'est NON!

23/02/2021

VIVRE comme si la MORT n’existait pas... Mercredi 3 mars à 20h

03/02/2021

Resserer les conditions de l'avantage fiscal pour l'hébergement des personnes âgées : Une mesure injuste!

30/01/2021

J'étais l'invitée de ACTU L sur RTC samedi 30 janvier

25/01/2021

Incriminer l'inceste au Code Pénal