Dites, si c’était vrai…

21/12/2017


À l'heure où Noël et ses joies de se retrouver en famille et entre amis approchent, je ne voulais pas déroger à ce que depuis vingt ans, je fais… vous écrire quelques mots pour vous souhaiter de trouver même au cœur de l’obscurité et du froid la lumière et l’espérance.

Et même si cette année qui se termine a été, pour les miens et pour moi, vous le savez, immensément triste et semée d’embuches, je veux croire que derrière ces nuages qui s’accumulent, brilleront le soleil et l’espoir de jours meilleurs où le souvenir heureux transpercera les douleurs et les larmes.

Et simplement se dire à la manière de Jacques Brel « Dites si c’était vrai… ».

Dites si c’était vrai qu’au bord du chemin, nous ne trouvions plus de laissés pour compte, ceux que la vie a broyés, par ces diktats de la consommation, de la frénésie de l’argent, de l’agitation professionnelle de plus en plus exigeante…

Dites, si c’était vrai que les personnes âgées ne soient pas réduites à la solitude, à la vieillesse qui passe, ponctuées par une visite si rare et pourtant si précieuse…

Dites si c’était vrai que la différence et le handicap ne soient plus des obstacles à un développement harmonieux et à une intégration effective de chaque personne…

Dites, si c’était vrai que les entrepreneurs puissent laisser cours à leur créativité et à l’innovation, débarrassés des contraintes qui les enserrent dans un étau prêt à les étouffer…

Dites si c’était vrai que chaque Etat européen prenne ses responsabilités et se souvienne de son devoir d’humanité pour accueillir ceux qui fuient des conflits armés et qui sont persécutés par des régimes autoritaires…

Dites si c’était vrai que les jeunes soient écoutés et respectés dans leurs envies et leurs rêves en leur permettant à armes égales d’envisager des études, une formation qui en font des femmes et des hommes debout…

Dites si c’était vrai que notre société ait comme mot d’ordre principal, celui de la justice sociale, celui d’une société où la fiscalité est un outil qui permette effectivement de réduire les inégalités…

Dites si c’était vrai que la qualité de vie et l’environnement de chaque citoyen de la planète ne soient pas fonction des intérêts économiques de multinationales prêtes à sacrifier la santé de milliers de personnes au nom de la rentabilité...

Dites si c’était vrai que la violence quotidienne devenue banale, le terrorisme, les rejets, les extrémismes qui y sont liés fassent place au respect, au vivre ensemble au-delà des différences…

«  Si c’était vrai tout cela, je dirais oui, oh surement je dirais oui, parce que c’est tellement beau tout cela ». 

Comme Jacques Brel, je veux dire oui à tout cela et même si les doutes et les questionnements m’ont rongée depuis la suspension brutale de mes activités politiques, je me rappelle aussi que depuis vingt ans, mon action politique m’a entrainée à ce monde plus juste, plus humain, plus respectueux, plus solidaire et il serait lâche, au moment où les difficultés de mes concitoyens se font plus pressantes, de baisser les bras et de ne pas continuer à vouloir que cela soit vrai.

Donner du sens, avoir une vision tournée uniquement vers l’intérêt général, transcender les clivages, faire place à chacun, s’inscrire dans une démarche qui donne plus de poids à l’Europe en ne gommant pas les spécificités nationales et régionales, être habitée de justice sociale, rejeter le libéralisme forcené qui fait tellement de ravages, donner sa chance à chacun en mettant le pied à l’étrier sans assister, placer la personne dans toutes ses dimensions et ses spécificités au cœur de chaque action politique, voilà ce à quoi je veux dire oui. Et alors ce ne sera plus «  si c’était vrai ».

Joyeux Noël et très heureuse fin d’année.  

15/01/2018

«Le vent se lève, il faut tenter de vivre»

29/12/2017

Meilleurs voeux

21/12/2017

Dites, si c’était vrai…

25/10/2017

L'envie est toujours là...

30/09/2017

Dans l'état actuel des choses mon état de santé ne me permet pas d'assurer la campagne communale 2018