Le cdH veut une Fédération Wallonie-Bruxelles renforcée dans une Belgique fédérale nouvelle

21/09/2010

Le cdH a pris acte de la poursuite du dialogue institutionnel en vue de tenter de trouver un accord équilibré, ce qui correspond et rejoint la position inchangée du cdH considérant que c'est prioritairement dans la recherche d'un plan A respectant les francophones dans une Belgique fédérale nouvelle et non dans les évocations à ce stade de plan B et de scission du Pays que nous pourrons trouver les solutions les plus positives pour les Bruxellois, les Wallons et pour tous les Belges. Ce plan A, c'est une Région wallonne plus forte et fière de son identité, une Région bruxelloise à part entière, déployée, respectée et refinancée, dans le cadre d'une Fédération Wallonie-Bruxelles renforcée et ce dans un Etat fédéral qui reste significatif et garant de la solidarité interpersonnelle avec le maintien au niveau fédéral notamment de la Sécurité sociale, de compétences fiscales importantes et des politiques régaliennes (justice, police, affaires étrangères, immigration).

- Le cdH a pris également acte du lancement du « groupe de Haut niveau » relatif à la loi de financement tel qu'initialement prévu dans la proposition des francophones, le cdH y délèguera Melchior Wathelet, comme représentant politique et Pierre Crevits, chef de service à la Banque nationale et chef de cabinet de Melchior Wathelet ainsi que Philippe Donnay, chef de cabinet de la Vice-Première ministre Joëlle Milquet. Le cdH n'a aucun souci à aborder la problématique de la responsabilisation, comme il l'a déjà proposé, mais sera d'une extrême vigilance dans la discussion du groupe pour faire respecter les demandes et balises mises par les francophones dans la discussion en garantissant notamment les prérogatives fiscales liées à la politique de redistribution personnelle et le respect du principe visant à ne pas appauvrir une région.

- Le cdH se rendra à l'invitation des médiateurs pour aborder les autres points institutionnels mais n'entend pas remettre en cause le périmètre des compétences évoquées dans la proposition d'accord initiale (sauf, le cas échéant, en compensation d'autres compétences) et accepter encore de nouvelles demandes sur ce point.

- Enfin, le cdH estime que si les négociations reprennent, elles devront avoir lieu exclusivement avec l'ensemble des partis concernés.

 

29/09/2020

Des pensions alimentaires non payées fragilisent terriblement les familles monoparentales

29/09/2020

Lignes TEC 64 et 65 : les usagers de l’Ourthe-Amblève sacrifiés !

28/09/2020

Permettre l'accouchement dans la discrétion

24/09/2020

Bonne nouvelle pour la ligne 42!

16/09/2020

Question orale au Ministre de la justice concernant la charge de travail liée aux infractions COVID