Communiqué de presse du cdH du 27 avril 2009

27/04/2009

Communiqué de presse du cdH du 27 avril 2009

Avant de proposer un programme électoral sur l'enseignement, il faut d'abord respecter tous les acteurs éducatifs, l'accord du gouvernement et ses propres engagements...

Le Bureau politique du cdH a pris acte de la conférence de presse de ce matin du PS sur l'enseignement.

Il estime que, s'il est intéressant de présenter des idées et engagements pour l'avenir, il est encore mieux de respecter ses propres engagements à l'égard d'acteurs éducatifs, engagements pris après de longues négociations, sur base en outre de la déclaration de politique gouvernementale.

En effet, alors qu'un accord était intervenu très clairement entre partenaires de la majorité, et en concertation avec les personnes concernées sur l'organisation future des négociations intersectorielles, alors qu'une proposition de décret avait été déposée par les deux groupes de la majorité et votée en commission et ce, sans la moindre remarque juridique, le Président du Parlement de la Communauté Française a, de manière non démocratique, et purement partisane, décidé seul, sans aucune raison objective, de demander l'avis du Conseil d'Etat.

Il s'agit là non seulement d'un acte politique contraire au caractère impartial de sa fonction, mais, en outre, ce faisant, il prend la décision de reporter le vote de cette proposition sine die.

Il s'agit non seulement d'un manque de respect de la parole donnée mais aussi de l'ensemble des pouvoirs organisateurs de l'enseignement subventionné et notamment de l'enseignement libre qui demandaient depuis longtemps leur implication en tripartite (pouvoirs organisateurs, gouvernement, syndicats) dans les négociations intersectorielles.

Le groupe cdH redemande donc non seulement le retrait de cet acte mais en outre, à défaut, l'ajout de l'urgence dans la demande d'avis afin de permettre un vote encore sous cette législature.

Quoiqu'il arrive, le cdH demande que dès que l'avis est rendu, il y ait une convocation d'une séance plénière jusqu'au 6 juin même à minuit.

 

16/09/2020

Question orale au Ministre de la justice concernant la charge de travail liée aux infractions COVID

16/09/2020

Commission justice, auditions des Procureurs Généraux

14/09/2020

Ne pas dire non, ne veut pas dire oui!

04/09/2020

Fraude à la TVA sur les ventes d’Amazon, Alibaba et autres places de marché : les plates-formes de commerce électronique doivent être tenues solidairement au paiement de la TVA

28/08/2020

Ce 28 août, j'étais l'invitée de Martin Buxant sur LN24